pub
Société

Les agents de la CEET ont célébré le 1er mai 2014 avec fast

Advertisement

Pour marquer la fête des travailleurs, le 1er mai 2014, le personnel de la Compagnie d’Energie Electrique du Togo (CEET) était ce jeudi 1er mai en réjouissance populaire à leur siège à Lomé. Ce moment de partage et de joie a permis au directeur de la structure M. Gnandé Djétéli de féliciter tout le personnel pour le travail qu’il abat pour la satisfaction des clients de la CEET tout en leur rassurant que leurs doléances seront prises en compte.

 

« Félicitations à tout le personnel pour le travail sérieux et responsable que chaque agent de la CEET accompli en vue de la satisfaction de la clientèle qui reste notre raison d’exister, car tout le monde sait que sans les clients nous n’existons pas. Nous constatons que toutes vos doléances tournent autour de l’amélioration de conditions de vie des travailleurs, ce qui entre dans la ligne de notre démarche managériale qui place les ressources humaines au centre de toute réussite de l’entreprise. Nous consacrerons notre énergie autour de l’amélioration des conditions des travailleurs », a indiqué M. Djétéli.

Pour le directeur général de la CEET, M. Djétéli, l’amélioration des conditions de vie et de travail du personnel est susceptible à l’évolution de l’entreprise et au travail bien fait de tous et chacun. « Si chacun de nous fait bien son travail et l’entreprise se porte bien, comment pourrions-nous hésiter d’améliorer les conditions de travail et de vie du personnel? Alors créons ensemble les conditions de vie décentes à la CEET, cela va dans l’ntérêt de nous », a-t-il précisé.

 

Le représentant des syndicats des agents de la CEET, M. Tchétim Tignonkpa, de son côté, a d’abord eu à remercier la direction générale de la société avant de poser leurs doléances. Selon lui, le cahier de doléances en 20 points posés par les syndicats de la CEET le 1er mai 2013, ont été en partie prises en compte car d’autres points restent en attente de règlement. « A titre d’exemple, sur les 20 points du cahier de doléances du 1er mai 2013, il restait à peine trois en cours de résolution auxquels s’ajoutents d’autres points qui font actuellement objet de discussion. Les partenaires sociaux souhaitent que la direction générale imprime un nouveau souffle dans le processus de la révision du statut du personnel et de régler les problèmes liés au reclassement », a-t-il souligné.

 

Après les interventions, employeurs et employés de la CEET ont mangé, bu et dansé. « En tout la fête était belle car nous nous sommes défoulé en mangeant, en buvant et en dansant ensemble avec tous les collègues », a indiqué un agent de la CEET à la fin de la fête.

 

Max Dally

Togoportail, toute l’information à votre portée

 

Advertisement