pub
Au fil des questions réponses

Invité d’Honneur sur Togoportail: M. Agui Yves Palanga, Secretaire Général élu lors du sixième congrès de la Confédération des Travailleurs du Togo (CNTT)

Advertisement

Après sa réélection à la tête de la Confédération des Travailleurs du Togo (CNTT), togoportail a tendu son micro à Monsieur Yves Palanga pour recueillir ses impressions, ses mots à l’endroit des membres de son organisation et les défis qui l’attendent pour son nouveau mandat.

 

Togoportail : Vous avez été réélu avec brio à la tête de la CNTT, dites-nous les sentiments qui vous animent actuellement.

M. Agui Yves Palanga : C’est un sentiment de satisfaction et en même temps de douleur pour la simple raison que la fin de mon dernier mandant n’a pas été du tout repos, parce que dans un premier temps, l’équipe que j’ai eu à diriger vers la fin ne m’a pas donner entière satisfaction. Satisfaction parce que tout ce que les gens ont eu comme jugement sur ma personne, finalement les résultats auxquels nous sommes arrivés au niveau de ce congrès prouvent qu’ils ont eu à spéculer le mensonge sur ma personne parce qu’ils ont eu à me diaboliser mais en fin de compte ceux qui jugent sont ceux qui nous utilisent et si j’ai été élu avec 318 contre 99, cela veut dire qu’ils ont fait que me diaboliser. Ceux qui m’observaient et qui voyaient que je suis en train de faire des réalisations à leur profit l’ont exprimés par le vote, c’est pourquoi je disais que je suis dans un sentiment partagé, celui de satisfaction et en même temps de douleur.

 

Togoportail : Depuis longtemps, la CNTT a opté pour la voie du dialogue pour résoudre les problèmes syndicaux. Au cours de ce deuxième mandat, la méthode sera-t-elle la même ?

M. Agui Yves Palanga : Je ne peux répondre que par l’affirmation parce qu’aujourd’hui le syndicalisme évolue à une vitesse vertigineuse. Nous faisons partie de quelques regroupements sur le plan régional, continental et mondial et nous ne pouvons nous exceller pour dire que nous allons agir seul. Le dialogue aujourd’hui, c’est la mode, et personne ne peut toutefois se soustraire de ce dialogue. C’est fini les revendications intempestives des rues et on ne peut que privilégier le dialogue. Je le dis et je l’affirme parce que même si vous optez pour la rue pour réclamer quoique ce soit même n’importe où vous vous trouvez, finalement c’est autour d’une table qu’on résolve le problème. Pourquoi ne pas choisir la voie du dialogue dès le premier jour et faire foi à ce dialogue ? C’est pourquoi à la CNTT, je ferai en sorte que les membres font du dialogue une culture. Voilà ce que je compte imprimer à mon nouveau mandat.

 

Togoportail : Dans votre discours d’ouverture, vous rassurez les uns et les autres que demain sera meilleur qu’aujourd’hui, en votre qualité de Secrétaire Général reconduit, quelles sont les stratégies vous entendiez mettre sur pied pour pouvoir mener les négociations afin d’améliorer les conditions de vie déjà précaires des travailleurs ?

M. Agui Yves Palanga : J’ai dit que demain sera meilleur parce que toute personne qui ne cherche ce qui est bon pour ses membres ne peut qu’être optimiste. Demain sera meilleur, pourquoi ? Parce que je me suis forgé à partir des échecs passés et je peux maintemant corriger le tir. Ce que j’ai pu apprendre avec mon dernier mandat, je peux capitaliser les échecs et les forces et me dire non que je peux me relever pour aller de l’avant et faire mieux plus qu’avant. Ne dit-on pas souvent que les échecs sont nécessaires pour qu’on puisse poursuivre le chemin qu’on veut parcourir ? Pour moi l’échec est nécessaire et je peux dire que compte tenu de ce que j’ai eu avec mes collaborateurs, je pouvais dire que j’ai eu beaucoup d’enseignements qui sont mis à l’actif des échecs et aujourd’hui ce j’en appris me permet de dire que je vais rebondir positivement. J’ai mis sur pied toute une stratégie et une équipe sur laquelle je compte pour que nous puissions faire des réalisations parfaites pour le monde du travail.

 

Togoportail : Que diriez-vous à l’endroit de vos collaborateurs élus ?

M. Agui Yves Palanga : A l’endroit de ceux qui sont élus, je dirai que le travail est ardu parce qu’il faut relever beaucoup de défis. Pour y arriver il faut s’armer de patience et surtout être humble et s’avoir quel langage utilisé face aux partenaires, c’est très important. Notre manière d’agir aussi est vraiment déterminante, parce que vous ne pouvez pas obtenir quelque chose dans l’arrogance, dans le bruit, dans l’insolence. Tout est obtenu par le dialogue et dans un langage poli. C’est dans cet esprit que j’entends mener des mener les revendications avec mon nouvelle équipe. Je profite de cette occasion pour lancer un appel aux autres centrales syndicales pour dire que c’est dans une union parfaite que nous pouvons obtenir ce que nous cherchons pour les travailleurs.

 

Togoportail : Un mot à l’endroit des collaborateurs et travailleurs qui vous ont une fois encore renouvelés leur confiance ?

M. Agui Yves Palanga : Je dirai que c’est ensemble avec eux nous bâtir et réussir tout ce qu’on s’est dit dans le monde syndical au Togo. C’est pourquoi nous avons tout dernièrement créé une coordination où viendront fondre nos revendications afin que nous puissions les explorer avec nos pertenaires. Aucune organisation syndicale ne peut museler et penser aller au bout de ses revendications, donc nous avons le droit et le devoir même de nous mettre ensemble pour que nos revendications puissent aboutir. Je voudrais également dire un mot à l’endroit de ceux qui m’ont renouvelé leur confiance. Je veux les rassurer et leur dire qu’ils ne se sont pas trompés car toutes les revendications des travailleurs vont être portées par une voix et désormais une voix avisée. Donc je ferai tout avec bien sûr les autres secrétaires généraux des centrales syndicales pour faire aboutir les revendications. Mais je veux mettre un cachet spécial pour ceux qui ont voté pour moi. Je les remercie très sincèrement et je leur dis qu’ils ne vont être déçus parce que désormais bien armé pour pouvoir mener les combats futurs. Ils me jugeront certainement dans cinq ans et ils verront que nous n’allons pas faire du sur-place, nous allons bouger pour aller de l’avant et à la victoire des travailleurs de ce pays.

 

Togoportail : M. le Secrétaire Général, merci !

M. Agui Yves Palanga: C’est moi qui vous remercie

 

Max Dally

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement