pub
Société

Célébration du 1er mai 2014 : les membres des centrales syndicales ont opté pour une marche de protestation

Advertisement

Pour manifester leur désarroi par rapport au dilatoire du gouvernement dans le règlement des problèmes des travailleurs togolais, les membres des six centrales regroupées dans la coordination des centrales syndicales du Togo (CCST) ont marché ce jeudi 1er mai 2014 sur les artères de la ville de Lomé CNTT où les déclarations liminaires ont été portées à la connaissance du public.

 

Selon le porte-parole de la CCST, le non respect des engagements par le gouvernement est la cause de cette marche de protestation qui vise à faire pression sur lui. « Les éléments qui expliquent cette décision sont l’inapplication du nouveau statut de la fonction publique, les relations de travail qui continuent par fonctionner dans le secteur privé en marge de la convention collective interprofessionnelle étendue, le retard dans le versement des pensions des retraités, la non effectivité de la paie de la deuxième tranche des allocations de départ à la retraite des fonctionnaires prévue normalement pour la fin du premier trimestre, la non prise en compte des mesures d’accompagnement annoncées depuis plus de deux mois pour amortir l’impact de la dernière augmentation des prix du carburant », a-t-il dit.

 

Pour rappel, les centrales syndicales associées à cette décision sont entre autre : la CSTT, la CNTT, la CGCT, la GSA, l’UGL et l’UNSIT. La CCST invite tous les travailleurs et travailleuses à sortir massivement pour porter haut la voix des travailleurs qui ne réclament que q’une répartition équitable des richesses produites.

 

Max Dally

Togoportail, toute l’information à votre portée

 

Advertisement