pub
International

Soudan du Sud : Le chef rebelle Riek Machar menace de reprendre les armes

Advertisement

 Le chef rebelle sud-soudanais, Riek Machar, menace de reprendre militairement la ville de Juba si les négociations qui sont suspendues jusqu’au 30 avril échouent.

 

Les négociations initiées à Addis-Abeba par l’Autorité Intergouvernementale pour le Développement (IGAD) entre les deux belligérants à savoir le Président sud-soudanais Salva Kiir et son ex vice-président dechu, Riek Machar, ont convergé vers un espoir de paix mais les deux parties n’ont pas pu concrétiser leurs engagements.

 

Des raisons de la paralysie des pourparlers, il ressort que la participation de certains délégués rebelles aux négociations n’est pas approuvée par le pouvoir de Salva Kiir qui exige leur retrait.

 

Au regard du blocage qui a conduit à une suspension provisoire des négociations, Riek Machar est allé en demandant la démission du gouvernement actuel qui, selon lui n’est pas une solution au règlement de la crise armée qui a éclatée le 15 décembre 2013.

 

Rappelons qu’à l’origine de la dégradation des relations entre les deux frères sud-soudanais ennemis, Salva Kiir a accusé Riek Machar d’avoir tenté de le renverser.

 

Riek Machar avait  rejeté l’accusation portée contre lui et prétexté que Salva Kiir voulait l’assassiner. C’est sur la base de cette accusation et de cette contre accusation que les partisans respectifs de deux hommes, rebelles contre armée régulière en sont venus aux armes sans que l’une ou l’autre des parties en conflit ait réussi à anéantir totalement son rival.

 

CA

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement