pub
Culture

Les Elèves du Cours primaires d’Atakpamé en compétition théâtrale

Advertisement

La direction régionale des Arts et de la Culture Plateaux en collaboration avec la direction régionale de l’Education, a organisé la 2e édition du Concours Artistique des Ecoles Primaires d’Atakpamé CAEPA. Financé par le Fonds d’Aide à la Culture (F A C), ce concours a pour objectif de susciter en ces petits enfants l’éclosion des talents, l’envie et l’amour pour le théâtre dès le bas âges .Elles sont dix écoles à compétir. Ils s’agit des écoles :

1. EPP AGBONOU-GARE

2. EPP MIGROS-MAY

3. EPC LOM-NAVA

4. EPP SADA

5. EPP LA POSTE

6. EPP LOM –NAVA

7. EPL LE PARFAIT

8. EPP MIDOUDOU

9. EPL LE PARADIS

10. EPP KOEROMA

Ouvrant officiellement CAEPA 2014, le Directeur Régional des Arts et de la Culture /Plateaux Mr TIEM Victor a souligné que le CAEPA aspire à l’une des préoccupations du Gouvernement Togolais qui stipule que l’école doit former des individus sains, équilibré, épanouis, ouverts d’esprit, capable de s’adapter aisément à toutes les situations nouvelles pleines d’initiative et aptes à agir sur le milieu pour le transformer. Il a rendu un vibrant hommage à son prédécesseur M. KOUTOM Essohanam qui a eu à lancer la 1ère édition avec succès. M. TIEM a continué pour dire que CAEPA 2014 s’est exécuté en deux grandes Etapes qui sont essentiellement : l’étape de la préparation caractérisée par la formation et le suivi des différentes écoles engagées dans la compétition, et la seconde étape qui est la phase finale.

 

Il a pour finir par rendre un hommage mérité à la Direction Régionale des Arts et de la Culture d’avoir initié le projet CAEPA pour les écoles primaires d’Atakpamé et surtout pour toute la préfecture de l’Ogou voir la région des Plateaux.

 

Dans son adresse à l’assistance le représentant du Directeur Régional de l’Education, M. MONKLI Kokou s’est réjoui de l’intégration des arts et de la culture dans le système scolaire Togolais qui constitue un enjeu complexe et une préoccupation majeure pour le gouvernement qui a toujours opté pour une éducation de qualité et surtout qui prend en compte toutes les dimensions de la vie socio-économique et culturelle du pays. Il a invité les uns et les autres à donner une place aux arts et à la culture dans l’éducation générale de l’enfant en vue de réduire le déséquilibre entre les disciplines intellectuelles, artistiques, manuelles physiques et sportives. Il a pour finir préciser que les arts et la culture participent à la démocratisation de l’école et a souhaité voir les établissements scolaires créer des clubs culturels opérationnels.

 

La Rédaction

Togoportail, toute l’information à votre portée

 

Advertisement