pub
Economie

La société civile préoccupée par l’état d’avancement ITIE Togo

Advertisement

Suite à l’attribution au Togo du statut de pays dont les critères restent conformes aux principes de l’appréciation du Conseil d’Administration de l’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives, les travaux de l’ITIE-TOGO continuent davantage à attirer l’attention de la société civile togolaise. « Il faut de temps en autre s’arrêter pour faire un état des lieux de l’avancement du processus ITIE Togo afin de permettre au Togo de garder ce statut de pays conforme voire de pays de référence. C’est ce qui a fait l’objet d’une rencontre entre les délégués des oraganisations membres de la société civile et la presse ce mercredi 16 avril à Lomé », a indiqué M. Basile Takpa, Représentant de l’UONGTO dans ce Comité de Pilotage.

 

Selon les délégués de la société civile, les résultats des travaux de l’ITIE Togo sont satisfaisants mais aussi défaillants après analyse du processus ITIE au Togo. « La satisfaction réside au niveau de la publication de deux rapports ITIE-TOGO de réconciliation des paiements des industries extractives, mise en œuvre d’une stratégie de communication active, exhaustive et accessible au public et l’élection du Togo comme membre permanent au Conseil d’Administration de l’ITIE international sont entre autres les points forts qu’on peut retenir comme avancement considérable de l’ITIE-TOGO jusqu’à ce jour », a souligné M. Pyabalo TCHANDAO, premier rapporteur du Collège de la société civile ITIE-TOGO au niveau de la phase de pays candidat.

 

Les insuffisances sont constatées selon lui sur la préparation et le démarrage de la phase de conformité. « Il s’agit notamment de la sous-valorisation du Togo au statut de pays conforme, du dysfonctionnement entre le comité de pilotage et le secrétariat technique et le grand retard dans l’exécution des activités inscrites au plan d’actions 2014-2016 de l’ITIE TOGO », a-t-il dit. « Cette situation est inquiétante en ce qu’à l’allure ou les travaux se déroulent à l’ITIE-TOGO, il est à craindre la compromission des chances de réussite de Phase de conformité où les défis à relever sont aussi cruciaux pour le pays sinon plus que ceux de la Phase pays candidat », a ajouté M. TAKPA Face à cette situation inquiétante, le Comité a formulé des recommandations ) l’endroit des princiapux acteurs de mise en œuvre du processus ITIE à plus de responsabilité.

 

A l’endroit du gouvernement, il exige le maintien de son soutien matériel, financier et technique; aux organes de mise en œuvre de l’ITIE-TOGO, il demande le respect des principes, critères et exigences de la norme ITIE, et au partenaire technique et financier, le renforcement des capacités de la société civile impliquée dans le processus ITIE-TOGO à jouer pleinement son rôle de veille, d’alerte et de communication régulière avec le public.

 

Max Dally

Togoportail, toute l’information à votre portée

 

Advertisement