pub
International

Ghana : Un opposant met en cause l’importance de la CEDEAO

Advertisement

Nana Akomea, un membre du principal parti de l’opposition ghanéenne, le New Partiotic Party (NPP)  et par ailleurs un ancien au parlement a qualifié la  Communauté Economique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) comme une organisation inopportune dans la sous-région.

 

Des raisons de son critique, Nana Akomea a fait savoir le 31 mars dernier à Accra dans un programme sur la radio Asempa Fm qu’après 40 ans d’existence, l’africain ordinaire n’a  pas bénéficié de quelque chose de substantielle de la part de la Communauté.

 

Pour soutenir sa thèse, il a avancé que les difficultés auxquelles les Etats membres de la CEDEAO sont confrontés quand il s’agit de leurs activités commerciales dans la sous-région. De plus il a relevé que si après 40 ans, la CEDEAO n’est pas en mesure d’adopter une monnaie commune pour les Etats membres, il y a lieu de douter du projet d’une union économique africaine.

 

L’argument soulevé par l’ex député membre du NPP est motivé par la controverse qui entoure la signature de l’Accord de Partenariat Economique (APE) avec l’Union européenne (UE). L’accord n’avait pas été signé et les dirigeants se sont donnés un délai de deux mois pour mûrir leurs réflexions.

 

Pour que la CEDEAO atteigne ses objectifs, l’intervenant a souhaité que les citoyens des Etats membres fassent pression sur leurs dirigeants pour former une union économique forte  qui pourra rivaliser avec l’UE.

 

En tout, Nana Akomea a fustigé les rencontres luxueuses des Chefs d’Etat avant d’appeler à la prise des décisions qui tiennent en compte les intérêts des populations de la Communauté.

 

Il est à rappeler que lors du 44e sommet ordinaire des Chefs d’Etat et gouvernement de la CEDEAO en fin mars dernier à Yamoussoukro, les Président n’ont pu signer cet accord ont plutôt misen avant des problèmes d’ordre techniques.

 

CA

Togoportail, toute l’information à votre portée

 

Advertisement