pub
Développement

Un collège de ministères est à l’exercice d’élaboration de politique sectorielle et de budgets programmes

Advertisement

Le ministre de l’Economie et des Finances Adji Otéth Ayassor a lancé ce lundi à Lomé les travaux d’élaboration des politiques sectorielles et des budgets programmes de 18 ministères. Selon le ministre, les travaux de cette rencontre permettront aux ministères ciblés de produire eux-mêmes 18 diagnostics, 18 logiques d’interventions, 18 systèmes de suivi et évaluation et 18 documents finaux de politique sectorielle et de budget programme.

 

« Le président de la république a instruit tous les départements ministériels à prendre des mesures pour corriger les goulots d’étranglement dans leurs départements respectifs afin de d’accélérer le développement de notre pays après la longue crise sociopolitique qui a mis à mal, pendant de longues années, l’économie nationale », a-t-il indiqué. Pour Michel Filion, conseiller en gestion publique spécialisé en budget, consultant, ces travaux s’inscrivent dans le cadre de concertation des Chefs d’Etat de l’UEMOA pour l’amélioration de la transparence des budgets des Etats membres.

 

« L’amélioration des budgets des Etats passera par des décisions qui sont compréhensibles pour les populations. Pour ce faire, il faut avoir des politiques publiques qui puissent être lus et consultés par les populations », a-t-il dit. « Au cours des travaux, nous allons faire une revue des techniques, des instruments qu’il faut mettre en œuvre pour arriver à une politique publique, c’est-à-dire un diagnostic. Il faut que le comité de pilotage mis en place ait d’abord la capacité d’établir un diagnostic sectoriel et ensuite trouver un système de suivi et évaluation pour que tous les acteurs se sentent concernés par la politique budgétaire », a ajouté M. Filion.

 

Pour rappel, le Togo, à l’instar du Burkina Faso, du Bénin, du Sénégal, du Mali et de la Côte d’Ivoire, qui sont avancés dans le processus depuis 2010, a démarré en 2012 l’élaboration des budgets programmes conformément aux nouvelles directives de l’UEMOA. C’est à cet effet que, depuis deux ans, 12 ministères ont au cours de la phase pilote, élaboré eux-mêmes leurs budgets programmes et leurs projets annuels de performance avec l’appui financier de la BAD.

 

Max Dally

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement