pub
Politique

Mort de 4 personnes à Bassar : la responsabilité est imputable au Lieutenant Palou

Advertisement

Le ministre de la Sécurité et de la Protection Yark Damehame a situé les responsabilités par rapport aux incidents qui ont occasionné la mort à quatre personnes dont le commandant de la Brigarde territoriale de Blitta lors de l’opération de répression de carburant frelaté dans ladite localité.

 

Contrairement au communiqué rendu public le 15 mars qui stipule que c’est les affrontements de tirs entre les trafiquants de produits pétroliers et les forces armées qui ont causé ces morts, le ministre Yark a indiqué que, suite à une enquête administrative effectuée par une commission mixte qui a procédé à la reconstitution des faits en écoutant toutes les personnes susceptibles d’y apporter les éclairages nécessaires : « Les comptes rendus initiaux remontés à la hiérarchie selon lesquels ces incidents auraient été consécutifs à un accrochage entre une patrouille de la gendarmerie et des trafiquants de produits pétroliers armés, sont erroné ; les échanges de coups de feu au cours duquel l’Adjudant-Chef Laré Dalco a trouvé la mort sont le fait du Lieutenant Pèhèzi Palou qui ripostait à un tir précédent de la part du Commandant de la brigade qui en réalité croyait avoir à faire aux braqueurs; les trafiquants de produits n’étaient en aucun moment armés; la mort des trois trafiquants relève d’une bavure policière exclusivement imputable au Lieutenant Palou », a souligné le ministre Yark.

 

Max Dally

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement