pub
Economie

Le Togo lance le du processus de dialogue inclusif pays pour garantir la sécurité alimentaire

Advertisement

Le ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche Ouro Koura Agadazi a donné ce vendredi à Lomé le coup d’envoi des travaux du lancement du dialogue inclusif pays dans le cadre de l’Alliance Globale pour les Initiatives de Résilience (AGIR) Sahel et Afrique de l’Ouest. « Face aux questions émergentes et aux chocs multiples liés aux changements climatiques et autres qui affectent les productions végétales, animales et halieutiques, il s’agit par cette résilience de fédérer les efforts en vue de construire une Alliance Globale pour les Initiatives de Résilience », a indiqué le ministre.

 

L’initiative prise par le gouvernement togolais en lançant le processus du dialogue inclusif pays au Togo, en croire M. Agadazi, devra permettre de trouver des mesures idoines pour lutter de manière structurelle et durable contre la faim et la malnutrition au Togo. Pour renchérir, M. Lapodoni Marc Atouga, commissaire chargé du département de l’Agriculture, de l’Environnement et des Ressources en Eau de la CEDEAO a indiqué que cette rencontre marque le début d’un travail immense d’analyse et de proposition qui devra permettre d’identifier clairement les priorités d’investissement en vue de renforcer la résilience à l’insécurité et nutritionnelle des populations togolaises et de l’Afrique de l’Ouest.

 

Pour rappel, l’Alliance Globale pour les Initiatives de Résilience (AGIR), selon M. Atouga, a été scellée en 2012 à Ouagadougou lors de la 28 ème réunion du Réseau de Prévention et de Gestion des Crises Alimentaires à travers la Déclaration de Ouagadougou et vise à réduire structurellement et de manière durable la vulnérabilité alimentaire et nutritionnelle en accompagnant la mise en œuvre des politiques sahéliennes et ouest-africains.

« Sous le leadership politique de la CEDEAO et de l’UEMOA et de la coordination technique du CILSS, l’Alliance vise d’ici 20 ans, l’objectif faim zéro, à savoir l’éradication de la faim et de la malnutrition », a-t-il dit.

 

Max Dally

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement