pub
Justice

Le ministre Koffi Essaw a officiellement lancé le projet de sécurité juridique dans le monde des affaires au Togo

Advertisement

Le ministre de la Justice et des Relations avec les Institutions de la République Koffi Essaw a lancé ce mardi à Lomé le projet de renforcement des capacités des chambres commerciales du tribunal de première instance et de la cour d’appel de Lomé.

Appuyé par le fonds pour le climat des investissements (IFC) à un coût global d’un milliard sept cinquante millions (1 750 000 000) de francs FCFA, le présent projet a pour objectif, selon le ministre Essaw, d’assurer la sécurité juridique dans le monde des affaires au Togo. « Ce projet vient de couronner les efforts entrepris par le gouvernement en matière de reforme de la justice pour favoriser l’amélioration du climat des affaires », a indiqué M. Essaw.

Pour le ministre, le projet s’étendra sur deux ans et prendra en compte trois volets. « Il s’agit d’abord de l’acquisition des équipements informatiques, ensuite de l’installation, le développement des applications et logiciels ainsi que des formations et enfin de spécification surtout des magistrats et greffiers en matière commerciale », a-t-il dit.

Selon lui, trois objectifs sont assignés à ce projet de renforcement de capacités de juridictions commerciales. « Il permettra de réduire de manière significative le temps de traitement du contentieux commercial dans le domaine des affaires, d’atteindre un taux manuel de 70% d’affaires jugées sur les affaires enrôlées au cours d’une année aussi bien en première instance qu’en appel et d’améliorer le climat des affaires et susciter l’attraction des opérateurs économiques », a ajouté le ministre.

Pour Koami Lodonou, directeur du projet, le présent projet vise à améliorer non seulement le climat des affaires au Togo mais aussi et surtout à œuvrer pour l’amélioration des investissements étrangers et des conditions de vie des populations.

Max DALLY

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement