pub
Faits divers

MUSIQUE : l’artiste Wanlov the Kubolor enceinte 5 femmes de 5 nationalités

Advertisement
S’il y a une célébrité qui fait couler beaucoup d’encre et de salive dans les journaux people au Ghana en ce début d’année, c’est bien l’artiste ghanéen aux pieds nus Wanlov the Kubolor (Wanlov le vagabond ndlr). L’artiste a annoncé la nouvelle sur les réseaux sociaux en ce début d’année comme une blague d’enfant, mais il s’agit bel et bien d’une réalité : il venait d’avoir son 5e enfant né cette fois-ci d’une mère japonaise qui complète la liste de quatre femmes déjà conquises par l’artiste.
 
Ces enfants de l’artiste âgés respectivement de 7, 4, 2, 2, et 3 semaines sont tous de mères différentes et nationalités notamment américaine, britannique, ghanéenne, danoise et japonaise. Mais avec cette longue liste, l’artiste Kubolor du duo « FOKN Bois » ne compte pas s’arrêter là.
 
« Je n’ai pas l’intention me marier a aucune de ces cinq femmes » a indiqué dans une interview accorder aux confrères de Joy FM à Accra. 
 
Pour ce qui concerne le nom de ces enfants, ça laisse à désirer en tout insolite : 
Abonsamposuro , Mali Wasty , Ama Manpi , Tivi Lili et Kojolescu Alata Mori sont les noms des jeunes Wanlov qui grandiront dans leurs familles maternelles. 
 
Il faut noter que Wanlov de son vrai nom Emmanuel Owusu Bonsu est le fruit de l’union d’une roumaine et d’un ghanéen. Lauréat 2010 du programme Visas pour la création de l’Institut français, l’artiste Wanlov est une personnalité singulière qui réussit à connecter le high-life ghanéen au reggae roots et à la musique tzigane. Ghanéen par son père et roumain par sa mère, Wanlov the Kubolor est riche de son métissage, une identité qui l’a amené à croiser des styles radicalement différents, un style qu’il définit comme « pidgin music » ou encore « afro gypsy flavour ». Son titre « Human being » a été choisi par l’UNICEF pour sa campagne de lutte contre le trafic des enfants. 
 
Nominé en 2010 aux Mobo Awards, il compose également avec son acolyte Mensa le duo afro-pop FOKN bois, avec lequel il se produit dans le film musical Coz ov Moni diffusé dans les festivals. Son dernier album, « Brown Card – The African Gypsy », sortit en mars 2011 à Accra sous le label Pidgen Music, a été conçu en partie lors de sa résidence à la Cité internationale des Arts (Paris).
 
Wanlov intègre aux sons du high-life les sonorités des fanfares tsiganes, traçant des parallèles entre la flûte de bambou traditionnelle et la clarinette, faisant dialoguer le gonje et le violon, l’énergie africaine et l’exubérante gitane. « Brown Card – The African Gypsy complète la trilogie discographique produite par le label Pidgen Music, “Yellow Card – Stomach Direction” (2010) et “Green Card” (2007). Aujourd’hui il milite dans la lutte pour le droit des homosexuels.
 
La Rédaction
 
Togoportail, toute l’information à votre portée
Togoportail, site primé Meilleur Journal en ligne en 2012 au Togo
Advertisement