pub
Société

L’ONG MED sollicite l’aide de toutes les bonnes volontés pour s’occuper des enfants démunis

Advertisement

L’ONG Maison des Enfants Déshérités (MED) et l’ONG Coup de Pousse Chaîne de l’Espoir Nord-Sud en collaboration avec les artistes de la chanson togolaise ont organisé ce samedi à Lomé un grand concert de solidarité en faveur des enfants de rue.

 

Cet événement qui s’inscrit dans le cadre de la levée de fond de l’ONG MED lors de son 6ème anniversaire, vise selon les organisateurs, à solliciter le soutien de toutes les bonnes volontés en faveur des enfants démunis et de ceux de MED.

 

« Nous nous faisons face à des insuffisances financières dans la réalisation de nos objectifs et nous avons jugé bon de solliciter, à travers cette soirée et avec la collaboration avec quelques artistes de la chanson togolaise, une aide financière et matérielle de la part de toutes les personnes de bonne volonté afin de subvenir aux besoins des enfants que nous avons en charge et de ceux qui sont en attente », a indiqué Modeste Alassani, chargé de la communication à l’ONG MED.

 

Les organisateurs ont insisté sur les raisons qui sou tendent la prise en charge et l’éducation des enfants en général et en particulier les enfants démunis.

« Les enfants constituent l’avenir de notre pays et l’étalon du mesure de développement. Ils doivent donc être pris en charge et bien éduqués afin de les préparer pour la construction du pays », a souligné M. Alassani.

Au cours de la soirée, les artistes de la chanson togolaise à savoir, Kézita, Charles Ozzo, Cristelle Johnson, Toto Patrick, Papou et d’autres artistes ont égayé le public à travers leurs morceaux les plus aimés du public.

 

Etaient également du spectacle un défilé de mode des mannequins de Raïf Designs et des prestations humoristiques et chorégraphiques des orphelins de MED.

Pour rappel, l’ONG MED est un centre de prise en charge des enfants vulnérables, qui a à sa charge aujourd’hui 34 enfants sélectionnés par enquête sociale, dont 14 au centre de l’ONG et 20 autres dans les familles d’accueil. 

 

« Près de 150 dossiers sont en attente, raison pour laquelle les bonnes volontés doivent être manifestées afin d’aider MED à les prendre en charge », a précisé M. Alassani.

 

Max Dally

Togoportail, toute l’information à votre portée

 

 

 

Advertisement