pub
Coopération

Le ministre Robert Dussey joue toutes les cartes de la diplomatie pour remettre le Togo en orbite

Advertisement
Le Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération  M. Robert Dussey frappe désormais les grandes portes de la diplomatie mondiale pour remettre le Togo en orbite deux ans après avoir siégé en tant que membre non permanent au Conseil de sécurité de l’ONU. Déjà jeudi dernier, il  a participé à Washington au  62e « petit déjeuner national de prière » (National Prayer Breakfast, NPB), où plusieurs personnalités de la politique, de la diplomatie et du show biz ainsi que le président américain Barack Obama, son épouse et le vice-président Joe Biden, ont assisté. Il en a profité pour discuter avec le secrétaire d’État américain  John Kerry. 
 
Ils ont débattu  plusieurs sujets notamment la sécurité en Afrique de l’Ouest et la piraterie maritime. Le rôle de leadership que doit jouer le président Faure Gnassingbé dans l’espace CEDEAO ; un rôle que les États-Unis souhaitent voir renforcer selon M. John Kerry.
 
M. Robert Dussey a poursuivi sa conquête vendredi avec la rencontre de Linda Thomas-Greenfield  la sous-secrétaire d’État chargée de l’Afrique ou ils ont également planché sur plusieurs questions notamment la crise malienne, la Centrafrique, la Libye, le Soudan du Sud, la RDC. Les questions liées à la piraterie maritime, la lutte contre le terrorisme et le trafic d’espèces protégées, les conflits ethniques et religieux, la prolifération de groupes terroristes, la piraterie et les trafics de drogue d’autres thèmes liée à l’Afrique en été aux cœurs des discussions entre les deux personnalités.
 
Il a rencontré juste après, l’ambassadeur Johnnie Carson, conseiller auprès de l’United States Institute of Peace et ancien responsable de l’Afrique au Département d’État. Ils ont discuté sur plusieurs questions liées à l’Afrique et le Togo.
 
Loin de s’arrêter la, M. Robert Dussey a profité de son séjour pour tenir une tête à tête  avec le Président de la république d’Haïtienne qui était lui aussi en visite officielle aux USA où il a souhaité rencontrer le chef de la diplomatie togolaise. Au terme des discussions entre les deux hommes, Le chef de l’État haïtien a exprimé  un vif souhait de pouvoir rencontrer le président Faure Gnassingbé dans un avenir proche afin d’évoquer, notamment, les programmes de réformes engagées par le Togo sur le plan politique et économique.
 
Toutes ces rencontres du chef de la diplomatie togolaise viennent en prélude au sommet Afrique-Etats-Unis ou le président Faure Gnassingbé et 46 autres chefs d’État africain sont invités par le Président Barack Obama à Washington les 5 et 6 aout prochain pour parler de l’économie et les échanges commerciaux sur le continent.
 
Il faut noter désormais que la diplomatie sous le ministre Robert Dussey a pris une autre tournure avec une amélioration nette des relations entre le Togo et les grandes puissances mondiales.
 
Déjà dès sa prise de fonction, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération avait détaillé, dans un entretien accordé au magazine « La Lettre diplomatique », les nouvelles aspirations diplomatiques du Togo. Un entretien au cours de laquelle le Ministre DUSSEY avait souligné qu’il entend mettre l’accent sur le développement du Togo, notamment à travers les investissements directs étrangers, ainsi que sur la sécurité dans le golfe de Guinée, la nécessaire intégration régionale et le renforcement des relations avec la France. Des promesses qui ne tardent donc pas à voir le jour. 
 
Artisan de la visite en France il y a quelques mois, L’ancien Conseiller diplomatique de Faure Gnassingbé  dont l’ambition au ministère des Affaires étrangères a été longtemps caressée ne manque pas aujourd’hui de jouer toutes ses cartes pour donner une visibilité au Togo à travers le monde. 
 
La Rédaction
 
Togoportail, toute l’information à votre portée
Togoportail, site primé Meilleur Journal en ligne en 2012 au Togo
 
 
 
 
Advertisement