pub
Environnement

Environnement: Kofi Annan : « Si les dirigeants échouent, le peuple prendra la relève »

Advertisement

Kofi Annan, l’ex Secrétaire général des Nations Unies (ONU) a déclaré que pour les mécanismes de lutte contre les changements climatiques, si les dirigeants échouent, le peuple prendra la relève et les dirigeants devront suivre la masse.

 

Kofi Annan a fait cette déclaration le 6 février 2014 dans une interview exclusive accordée au journal Times Of India (TOI). Par rapport à prédiction, le ghanéen ajoutera qu’il croit que lentement et surement, le monde se prépare aux défis du changement climatique et le réchauffement climatique.

 

A la question de savoir dans quelle mesure il pense que la campagne contre les changements climatiques sera un succès compte tenu de la réticence des pays développés, Kofi Annan s’est voulu optimiste.

 

Il a relevé que « Nous voyons les inondations, nous voyons les sécheresses. C’est une menace pour notre eau potable, notre nourriture et la possibilité d’avoir des ressources deviennent rare ». Il a donc rappelé que le groupe des « Elders » qui mène le combat contre la densification se veut avant tout être indépendant. Pour se faire entendre, il participe à des rencontres portant sur des enjeux mondiaux pour exhorter les gouvernants sur le choix à opérer dans leurs gestions des affaires.

 

Outre cette initiative, l’ex patron de l’ONU dira que le groupe auquel il appartient utilise ses propres moyens pour venir en aide aux pauvres. 

 

Par rapport aux pays en développement, le représentant du groupe des Elders  avouera qu’ils n’ont pas suffisamment de ressources pour passer complètement à l’étape de l’énergie renouvelable. De ce constat, il a donné l’exemple de l’Inde. Il dira que comment un pays comme l’Inde où 54 % de l’énergie provient du charbon, le changement se fasse comme on le prétend.

 

Pour y arriver, il a préconisé que si « Si nous pouvons trouver des innovations et former les jeunes à s’initier à de nouveaux emplois … je pense que nous avons la capacité de construire ce monde … »

 

De la responsabilité qui incombe a tous dans cette affaire, Kofi Annan dire que les pauvres occasionnent le moins le réchauffement climatique et pourtant ils payent le prix fort. Pour réparer ce tort, il soutient qu’un fond doit être mis en place pour que les pays pollueurs puissent payer dans le but d’aider les pays pauvres.

 

CA

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement