pub
International

Elections locales prochaines au Bénin, des parlementaires jouent à la carte de crédibilité

Advertisement

Encore quelques jours, et les Béninois seront appelés aux urnes, et le Comité de supervision à la correction de la liste électorale permanente informatisée(LEPI) annonce déjà que les travaux d’affichage de la liste se feront en deux temps.  Une information rendue publique hier à l’ouverture de la deuxième session extraordinaire.

 

 Il  sera tout d’abord  question de l’affichage des anciennes listes dans les bureaux de vote qui ont servi aux présidentielles et législatives dernières. A cette étape, il est demandé aux citoyens de se rendre dans lesdits bureaux pour vérification de présence ou non sur les listes affichées. Selon qu’ils sont satisfaits ou non, ils s’adressent aux agents locaux d’actualisation pour une prise en compte de leur préoccupation. Au terme de cet exercice qui n’est rien d’autre que l’audit participatif, une compilation des informations sera faite pour traitement.

 

Ensuite, Les résultats de cette opération permettront d’obtenir une nouvelle liste qui sera à nouveau affichée dans les nouveaux centres de vote. La technique de la capture optique a été celle choisie par les membres de la structure de correction pour des raisons de rapidité. Les opérateurs des kits sont mobilisés pour la cause.

 

Les maires et les préfets sont aussi sensibilisés pour leur implication dans la réussite de l’opération de correction. Malgré cette avancée saluée par les députés, ils n’ont point manqué de souligner quelques insuffisances. Il s’agit des réalités du nombre de kilomètre à parcourir par les populations pour consulter les listes. Une remarque pertinente faite par le député Daouda Takpara. Ce dernier sera soutenu par le président de l’Assemblée nationale, Mathurin Coffi Nago.

 

Des mesures selon ce dernier  sont prises pour le contournement de cette difficulté.

 

Firmin Teko-Agbo

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement