pub
Sport

Bayern Munich: La massa salariale qui motive

Advertisement

Auteur d’un incroyable triplé Championnat, Coupe, Ligue des Champions la saison passée, le Bayern Munich écrase la concurrence en Allemagne. Fort de moyens incroyables, le club munichois peut se permettre de payer grassement ses meilleurs joueurs. SportBild a mené l’enquête et dévoile le salaire des stars du Bayern.

 

Depuis plusieurs années, le Bayern Munich survole les débats en Allemagne. Ces derniers mois, l’Europe n’a pas résisté à la tornade munichoise qui a remporté haut la main la dernière Ligue des Champions. Fort d’une politique sportive de qualité, le Bayern parvient chaque saison à récupérer les meilleurs talents de Bundesliga, des joueurs motivés à l’idée d’évoluer dans le meilleur club d’Allemagne et qui paye très bien ses meilleurs éléments. Une situation étudiée et disséquée par SportBild, qui a mené l’enquête. Et le journal allemand a dévoilé les salaires bruts de la plupart des joueurs du club, du salaire « modeste » de Dante (2,5 M€) à ceux très élevés de Franck Ribéry et de Mario Götze (12 M€).

 

Une politique de salaire plus qu’assumée par le directeur financier du club allemand, Jan-Christian Dreessen, interrogé par SportBild. « Bien sûr que le triplé a rendu l’équipe plus chère, mais si je pouvais choisir, je ferais la même chose à nouveau. Nous ne faisons pas de socialisme, les salaires doivent être différents suivant le profil du joueur. » Conscient de cela, certains cadres du club en pleine renégociation de contrat entendent bien profiter de cela pour tenter d’augmenter sensiblement leurs émoluments. C’est le cas de Toni Kroos et d’Arjen Robben (en fin de contrat en juin 2015), et de Dante (fin de contrat en juin 2016). Reste que malgré des moyens très importants et une envie de faire plaisir à ses stars, le Bayern se veut dur en affaires et ne compte pas céder à une folle inflation des salaires. Si le cas Robben devrait être bientôt réglé, ceux de Dante et de Kroos paraissent bien plus incertains.

 

De 120 M€ en 2010, la masse salariale globale du Bayern Munich (75 % pour les salaires des joueurs, 25 % pour le staff et l’ensemble du personnel du club) est passée à 165 M€ en 2011/12 pour atteindre 203 M€ en 2012/13. À titre de comparaison, la masse salariale de Manchester City atteindrait 246 M€ contre 209 M€ pour Chelsea et 200 M€ pour le Barça, le Real Madrid ou encore le PSG. Pour la saison en cours, qui fait donc suite au triplé historique, un montant bien plus élevé est à envisager. De quoi donner des sueurs froides à Jan-Christian Dreessen, et ce, malgré l’arrivée au capital de la société allemande Allianz qui vient d’acquérir une part de 8,33 % du Bayern Munich pour la somme de 110 millions d’euros.

 

Top 15 des plus gros salaires annuels bruts avant primes du Bayern Munich :

- Franck Ribéry (FRA) : 12 M€ – (fin de contrat juin 2017)

- Mario Götze (ALL) : 12 M€ – (fin de contrat juin 2017)

- Philipp Lahm (ALL) : 10 M€ – (fin de contrat juin 2016)

- Bastian Schweinsteiger (ALL) : 10 M€ – (fin de contrat juin 2016)

- Thomas Müller (ALL) : 8 M€ – (fin de contrat juin 2017)

- Thiago Alcantara (ESP) : 8 M€ – (fin de contrat juin 2017)

- Manuel Neuer (ALL) : 7 M€ – (fin de contrat juin 2017)

- Arjen Robben (HOL) : 7 M€ – (fin de contrat juin 2015)

- David Alaba (AUT) : 7 M€ – (fin de contrat juin 2018)

- Javi Martinez (ESP) : 6 M€ – (fin de contrat juin 2017)

- Jérome Boateng (ALL) : 6 M€ – (fin de contrat juin 2016)

- Daniel van Buyten (BEL) : 5 M€ – (fin de contrat juin 2014)

- Mario Mandzukic (CRO) : 5 M€ – (fin de contrat juin 2016)

- Rafinha (BRE) : 5 M€ – (fin de contrat juin 2017)

- Toni Kroos (ALL) : 4,5 M€ – (fin de contrat juin 2015).

 

La Rédaction

Togoportail, toute l’information à votre portée

 

Advertisement