pub
Santé

16ème session de l’AG de l’ACAME : un cadre pour mieux approvisionner les populations

Advertisement

Le premier ministre Artème Séléagodji Ahoomey-Zunu a donné ce jeudi à Lomé le ton des travaux de la 16ème session de l’Assemblée Générale de l’Association des Centrales d’achats des Médicaments Essentiels (ACAME).

 

« La création des centrales d’achats de médicaments génériques, il y a déjà quelques années, est née de la volonté de nos Etats d’améliorer les conditions d’accès aux médicaments de nos populations. Cette décision importante répondait à la vision des dirigeants de l’époque de sécuriser l’appauvrissement des formations publiques », a témoigné M. Ahoomey-Zunu.   

Pour lui, l’Assemblée générale de l’ACAME, est un lieu d’expression et un espace professionnel de réflexion entre les directeurs généraux des centrales d’achats des pays membres, des industriels, des fournisseurs et des représentants des institutions et partenaires internationaux.

 

De son côté, Mme Mamessilé Assih, directrice de la CAMEG-Togo, a indiqué que l’AG annuelle de l’ACAME représente un espace de réflexion professionnelles où les différents acteurs dans le secteur du médicament en Afrique se réunissent pour débattre des défis à relever.

« Pendant trois jours nous allons aborder à travers des exposés et débats la thématique de distribution des produits de santé : rôle déterminant des centrales pharmaceutiques d’achats dans la gestion logistique et le système d’informations », a-t-elle dit.

Elle ajoute : « Ce thème nous permettra de débattre sur le rôle et l’implication des centrales d’achats dans la chaine logistique de distribution des médicaments ».

 

Selon le président de l’ACAME, Barnabé Rihanda, l’association de Centrale d’Achats est créée en 1996 et rassemble aujourd’hui 21 membres, répartis entre l’Afrique de l’Ouest, l’Afrique Centrale, l’Océan Indien et le Maghreb.

« Elle s’est fixée pour objectif général de contribuer à l’amélioration des performances de ses membres en contribuant à l’amélioration de l’accessibilité physique et financière des médicaments essentiels pour les populations d’Afrique », a-t-il indiqué.

 

Au cours des travaux AG, l’honneur reviendra au Togo de prendre les rennes de l’ACAME, en la personne de Mme Mamessilé Assih comme que nouveau président.

 

Max Dally

Togoportail, toute l’information à votre portée

 

Advertisement