pub
Société

Ouganda: Le Président Museveni met la loi anti-homosexuelle en veilleuse

Advertisement

Les homosexuels en Ouganda peuvent pour le moment pousser un ouf de soulagement après des jours de suspense.

 

En effet le président ougandais, Yoweri Museveni, a refusé de donner force à la loi qui vise à sanctionner ceux qui pratiquent l’homosexualité dans le pays. La loi a été approuvée l’année dernière par le parlement et n’attendait que l’approbation de Museveni.

 

Du contenu de ce projet de loi qui demeure un sujet a polémique en Ouganda, il est prévu une peine d’emprisonnement à vie pour les contrevenants, c’est-à-dire les homosexuels. A l’égard des tiers, il est écrit que ne pas dénoncer un cas d’homosexualité est un crime.

 

Pour ce qui se présente que comme une conciliation par rapport à ce projet de loi, le porte-parole de la Présidence a fait savoir que Museveni perçoit les homosexuels comme des malades, donc des gens à ne pas tuer ou à envoyer en prison.

 

Toutefois après l’hésitation de Museveni à approuver le projet de loi déjà adopté par le Parlement, il se peut que si les députés ne révisent pas leur position, ils pourraient forcer le Président à mettre en vigueur la loi contre une pratique qu’eux considèrent comme contraire à leurs cultures et croyances.

 

Rappelons qu’au Nigeria, il n’y a plus aucun doute, la Présidence a révélé en ce milieu de mois de janvier 2014 que Goddluck Jonathan a promulgué le projet de loi qui interdit le mariage homosexuel et des relations entre les personnes de même sexe. Des peines allant de 10 à 14 ans sont prévues par cette loi pour corriger les récalcitrants. 

 

CA

Togoportail, toute l’information à votre portée

 

Advertisement