Economie

Les experts agricoles israéliens transmettent leur savoir-faire aux acteurs agricoles togolais

L’agriculture togolaise occupe près de « 70% de la population » avec une contribution de « 37% du PIB » national. Ces chiffres montrent que la population togolaise est essentiellement agricole et que ce secteur d’activité doit être modernisé pour plus donner plus résultat. Cependant, malgré les efforts faits par le gouvernement pour booster de l’avant l’agriculture togolaise, le secteur reste confronté à des défis énormes.

 

C’est pour relever ces défis que le gouvernement togolais, grâce à la coopération israélo-togolaise, a sollicité l’expertise des techniciens agricoles israéliens qui apportent, au cours d’une formation qui se tient du 22 au 24 janvier 2014 à Lomé, leur savoir-faire aux togolais afin de les outiller en technique d’irrigation dont la mise en pratique consistera à aider les agriculteurs à augmenter leur productivité agricole pour l’amélioration de la sécurité alimentaire au Togo.

 

Pour Mawussi Sémondji, ministre du développement, de la planification et de l’aménagement du territoire, cette session de formation s’inscrit dans cette dynamique étant entendu qu’elle constitue pour nous une opportunité de vulgarisation des techniques nouvelles et la pointe à travers le partage d’expériences israéliennes. « Elle permet de former une masse critique de professionnels du secteur agricole, qui à force de mettre en pratiques les nouvelles techniques agricoles tout en les divulguant, permettront à terme de transformer l’agriculture togolaise et de le booster sa contribution à la croissance économique et à la réduction de la pauvreté », a-t-il ajouté.

 

Par rapport à ce qui sera enseigné au cours de ces jours, le formateur Oded Halamit, officier du développement agricole de l’Agence Nationale de Coopération Israélienne (MASHAV), a estimé que le Togo regorge beaucoup d’atouts pour transformer son agriculture, car selon lui, le Togo reçoit de fortes pluies que l’Israël qui est aujourd’hui une référence en agriculture. « Au cours de la session, les participants seront formés sur les techniques d’irrigation goute à goute adaptée au Togo. Aussi, seront-ils formés sur la façon de faire du compost avec les moyens existants au Togo et avec un peu de vulgarisation », a-t-il indiqué.

 

Max Dally

Togoportail, toute l’information à votre portée