pub
Société

La STT exige au plus vite les mesures d’accompagnement

Advertisement

La Synergie des Travailleurs du Togo (STT) menace de durcir le ton si le gouvernement n’annonce pas dans un délai record les mesures d’accompagnement pour alléger aux fonctionnaires les retombées dues à l’augmentation du prix des produits pétroliers lors de son assemblée générale tenue ce vendredi à Lomé.

 

Cette AG à laquelle ont participé les fonctionnaires et qui s’est tenue dans le cadre de la célébration du premier anniversaire de la STT, a permis aux responsables faire le bilan du parcours. Selon Nadou Lawson, coordinatrice générale de la STT, le bilan est mitigé car les lignes ont tout petit bougé mais il reste encore à faire autour de la plate forme revendicative. « Nous avons acquis le principe de redressement pour 4 ans, l’harmonisation de l’âge de départ à la retraite, la réinstauration de l’indemnité de départ à la retraite. L’apurement des allocations familiales pour les agents permanents et les primes forfaitaires de 20 000 et 30 000 pour les agents qui émargent sur le budget autonome sont des points en suspens », a-t-elle indiqué.

 

La hausse du prix des produits pétroliers, selon Gilbert Tsolényanou, porte-parole de la STT, vient remettre en cause tous ses acquis. « Nous exprimons notre désaccord par à cette décision qui aggrave les mauvaises conditions dans lesquelles nous vivons et travaillons », a-t-il conclu. La STT compte aller au de sa plate forme revendicative.

 

Max Dally

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement