pub
International

Centrafrique : Critères pour être élu Président de la transition

Advertisement

Dans le cadre des tractations qui se poursuivent à Bangui, la capitale centrafricaine, le Conseil National de Transition (CNT) a défini les conditions de l’éligibilité du prochain Président de la transition. L’élu, celui qui doit prendre la relève de Michel Djotodia qui a démissionné, devra pacifier ce pays de l’Afrique centrale déchiré par des violences inter-communautaires et inter religieuses mais aussi organiser les élections générales.

 

Des conditions énumérées, outre les deux premières exigences qui stipulent qu’il faut être de nationalité centrafricaine et être âgé de 35 ans au minimum, les autres critères portent sur la propriété du candidat à savoir n’être pas être trempé dans les crises précédentes qu’a connu le pays.

 

Par ailleurs les personnes ayant servi dans l’équipe transitoire à compter du 17 janvier 2013, celles qui sont membres du CNT et des leaders politiques ne sont pas autorisées à faire acte de candidature. La candidature de toute personne ayant été membre d’une rébellion ou d’une milice au cours des 20 dernières années est également interdite.

 

Des propositions ont également été faites pour exclure les militaires et les dirigeants de partis politiques de la course à la Présidence. Il est à préciser que le dépôt des candidatures a débuté ce vendredi 17 janvier pour se clôturer le samedi 18 janvier 2014 à 10 heures. Après étude des dossiers et la publication des dossiers retenus, l’élection du Président de la transition aura lieu le lundi 20 janvier.

 

CA

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement