pub
Société

WILDAF Togo dit non à la violence faite aux femmes au Togo

Advertisement

WILDAF Togo et ses partenaires lancent une campagne de 16 jours de lutte contre les violences faites aux femmes. Cette campagne consiste à sensibiliser les populations sur le phénomène et à mener un plaidoyer pour sa réduction. La cérémonie du lancement de la campagne a été effectuée ce 09 décembre 2013 sur l’esplanade du Palais des congrès en présence du ministre de l’Action sociale, de la Promotion de la femme et de l’Alphabétisation Mme Dédé Ahefa Ekoué.

 

La violence faite aux femmes est un phénomène récurrent dans nos sociétés. Les femmes sont et continuent d’être victimes de violences sexuelles, physiques, morales, de violences institutionnalisées comme les mutilations génitales féminines ainsi que d’autres types de violences. En Afrique, surtout dans les pays en conflits, le viol des femmes et des filles est devenue une véritable arme de guerre. Bien que le Togo ne soit pas un pays en conflit, il n’est pas épargné du phénomène de violences sexuelles faites aux femmes.

 

L’étude réalisée en 2010 par le ministère de la santé, révèle que 33% des femmes ont déclaré être victimes de violences sexuelles. Ces violences ont des conséquences néfastes durables sur l’éducation, la formation et la promotion professionnelle des filles et des femmes. Elles ont un impact sur leur santé physique et mentale.

 

Mme Ekoué, après avoir dévoilé les actions entreprises par le gouvernement pour lutter contre le fléau, a remercié toutes les organisations qui œuvrent pour la promotion des droits des femmes et plus particulièrement WILDAF Togo pour cette initiative. L’une des raisons favorisent l’aggravation du phénomène dans nos communautés est le manque de dénonciation et de culpabilisation des victimes par la société. Nous devons donc nous mobiliser pour dire non à ces violences car elles sont une atteinte aux droits de l’homme.

 

Mme Claire Quenum, Présidente de WILDAF Togo a de son côté interpellé les principaux acteurs par rapport aux recommandations formulées en mars dernier à New York pour une élimination et une prévention de toutes formes de violence à l’égard des femmes et filles en Afrique de l’Ouest.

 

Max Dally

Togoportail, toute l’information à votre portée

Togoportail, site primé Meilleur Journal en ligne en 2012 au Togo

Advertisement