pub
Coopération

Visite du chef de l’Etat togolais en France : Faure Gnassingbé très actif avec un agenda bien chargé à Paris

Advertisement

Arrivé à Paris ce 04 décembre sous l’invitation de son homologue français François Hollande pour prendre part au Sommet de l’Elysée pour ’’la paix et la sécurité en Afrique’’, le chef de l’Etat Togolais Faure Gnassingbé entamera dès le lendemain l’essentiel de son programme inscrit dans son agenda prévu dans le cadre de son séjour. Evidemment un agenda très chargé. Le développement et l’évolution de l’actualité au plan international obligent.

 

Dès ce jeudi 05 décembre, le président Faure Gnassingbé a eu un entretien avec son homologue Gabonais Ali Bongo Ondimba. Les deux chefs d’Etat ont eu une séance de concertation dans le souci de convenir d’un point commun et harmonisé, avant l’ouverture officielle ce vendredi du sommet de l’Elysée sur la “paix et la sécurité” en Afrique.

 

Les derniers développements de la situation en Centrafrique, pays en proie à une étape cruciale de sa crise, étaient au centre des discussions. Depuis ce jeudi, le pays fait l’objet de violents combats entre milices musulmanes et chrétiennes, précisément à Bangui.

FAURE_GABON.jpg

Le président du Togo, Faure Gnassingbé (à gauche) et son homologue du Gabon Ali Bongo Ondimba.

 

Membre du Conseil de sécurité des Nations Unies, le Togo a voté ce jeudi la résolution qui autorise le recours à la force pour ramener la paix et protéger les civils dans ce pays, l’un des plus pauvres au monde.

Sur le même dossier, Faure Gnassingbé a accordé également une audience au Premier ministre centrafricain, Nicolas Tiangaye.

Le Premier ministre centrafricain a indiqué avoir rendu une visite de courtoisie au président togolais.

Je suis venu rendre une visite de courtoisie au président pour lui présenter mes civilités et mais surtout, pour lui présenter également mes remerciements parce que lorsqu’il était venu en visite officielle en France, il a plaidé le dossier de la république centrafricaine auprès du président Hollande“, a précisé Nicolas Tiangaye.

 

Ce jeudi, le Conseil de sécurité de l’ONU a donné le feu vert aux forces françaises pour intervenir en Centrafrique, afin de rétablir la sécurité dans ce pays.

 

Le chef de l’Etat togolais a reçu également ce jeudi M. Gérard Longuet, ancien ministre de la défense avant d’aller à la rencontre du président Sassou N’Guesso.

 

La Misca (force africaine en RCA) qui doit mobiliser un effectif 3.600 hommes est pour le moment en manque de ce seuil; pour le moment, cette force n’a pu rassembler que 2.500 hommes, mal équipés et mal entraînés, venus du Tchad, du Gabon et du Cameroun. L’heure est au plus pressé et il n’est pas exclu que d’autres forces venant des pays de l’Afrique de l’Ouest dont le Togo puissent convoyer ses contingents vers le pays en proie à des troubles, affrontements violents et meurtriers.

 

Ce sommet de l’Elysée ne pouvait ne pas être la bienvenue puisque la rencontre qui se déroule sur ce vendredi et samedi est axée sur trois thèmes majeurs : “la paix et la sécurité“, “le partenariat économique et le développement” et “le changement climatique“.

 

Faure Gnassingbé a aussi assisté à une partie de la table ronde sur la “lutte contre le braconnage et le trafic des espèces menacées“.

 

De Paris, Vicarmelo TIEM pour Togoportail

Togoportail, toute l’information à votre portée

Togoportail, site primé Meilleur Journal en ligne en 2012 au Togo

 

Advertisement