pub
International

Nigeria : La secrète inhumation de John Togo fait polémique dans le Delta

Advertisement

L’inhumation en catimini du General John Togo, le fondateur de la défunte « Niger Delta Liberation Force » (NDLF), le jeudi 19 décembre dernier dans le cimetière de Warri dans l’Etat du delta du Nigerau Nigeria a suscité une vive condamnation des jeunes Ijaws.

 

Ces jeunes à la tête desquels se trouve Ebi Wayas prétextent que cet enterrement  et inacceptable car il est un sacrilège. Par conséquent ils réclament que les restes de John Togo soient exhumés pour une inhumation décente. John Togo avait été tué dans un accrochage militaire en mai 2011.

 
En faisant connaitre leur grief à Vanguard, un journal nigérian, les jeunes Ijaws ont fait savoir que « le cadavre d’une personne majeure Ijaw comme celui de John  Togo ne peut pas être enterré en dehors de la terre Ijaw. Le cimetière public d’Agbasa, lieu où il a été enterré en secret est dans la terre Urhobos ».

 

Par rapport à leur coutume et à l’adresse de ceux qui ont enterré John Togo en cachette, ces jeunes ont prévenu qu’ils « devraient demander à ceux qui ont enterré Adaka Boro dans une terre étrangère ce qui s’est passé. Le gouvernement n’a-t-il pas exhumé plus tard son corps pour son inhumation à Bayelsa ? » se sont-ils interrogé.

 

Des conditions de l’assassinat de John Togo, ses frères du terroir révèleront pour leur part que c’était un était un guerrier qui se battait pour l’émancipation de son peuple et avait opté pour l’amnistie initié par le gouvernement nigérian.

 

A propos des conditions de sa mort, les Ijaws réfutent la version selon laquelle  John Togo a été tué au cours d’une bataille. Ils assureront que « les forces de sécurité sont venues et ont attaqué le lieu où il dormait » avant de le liquider.

Advertisement