pub
International

Ghana : Rawlings mécontent de la gestion de ses deux derniers successeurs

Advertisement

Face à la lutte contre la corruption au Ghana, l’ex Président Jerry John Rawlings a critiqué l’administration de ses deux successeurs à savoir John Kufuor et le regrettée John Atta Mills.

 

En marge des derniers hommages rendus à Accra le 14 décembre 2013 à l’ex Président sud-africain Nelson Mandela, Rawlings a fait savoir que le Ghana est entré dans une période sombre parce que le Congrès National Démocratique (NDC) l’actuel parti au pouvoir a manqué l’occasion d’endiguer la corruption.

 

Dans cette ordre d’idée, l’ex dirigeant militaire affirmera que le pouvoir d’Atta Mills à sa prise de fonction en 2009 n’a pas mis fin aux actes de corruption qui ont débuté sous le règne de Kufuor. Selon l’ex dirigeant militaire, l’opposition incarnée par le Nouveau Parti Patriotique (NPP) a introduit la corruption dans le pays, mais le pouvoir NDC a refusé d’endiguer ce mal quand il a pris le pouvoir après le départ de Kufuor à la suite des élections générales de 2008.

 

De ce qui précède, Rawlings n’a de cesse accusé le pouvoir de Kufuor d’avoir monopolisé et même institutionnalisé la corruption au Ghana. Mais en réaction contre ces accusations, l’accusé a réfuté ces allégations et a plutôt défier Rawlings d’apporter les preuves de son accusation.

 

Enfin par rapport à la gestion des affaires par John Mahama, Rawlings toujours très critique dira que l’actuel Président est dépassé par la vague de la corruption dans son gouvernement. Toutefois il a reconnu que quand bien même Mahama fait des efforts pour contenir la situation, il semble avoir été perturbé par la nature de la corruption dans le pays.

 

CA

Togoportail, toute l’information à votre portée

Togoportail, site primé Meilleur Journal en ligne en 2012 au Togo

Advertisement