pub
Environnement

Des acteurs à la recherche d’un plan stratégique pour redynamiser les aires protégées

Advertisement

Du 20 au 21 décembre 2013, s’est tenue au Relais de la Caisse à Lomé, une rencontre du Comité technique du projet de « renforcement du rôle de conservation du système national des aires protégées du Togo ».


Les 781 mille hectares d’aires protégées, jusque dans les années 90, étaient bien gardés. Malheureusement, cette politique n’a pas pris en compte les préoccupations des populations environnantes. Ce qui fait que lors des troubles en 90, les populations ont envahi de nouveau ces espaces protégés si bien qu’aujourd’hui, ces lieux sont fragmentés car on y habite et pratique l’agriculture, l’élevage…


C’est donc un projet de rationalisation qui vise à reprendre la situation en main après voir corrigé ce qui n’est pas dans les normes. Pour ce faire, il faut discuter avec les populations environnantes pour avoir un système national adéquat d’aires protégées en recensant celles encore productives.


« A terme, on veut avoir 578 mille hectares qui pourront répondre vraiment aux fonctions d’aires protégées. Ce n’est qu’après cela qu’on aura le retour des animaux, du tourisme, etc. », a laissé entendre Tengué Kokou T., coordonnateur national du projet.


Et André Johnson, ministre de l’Environnement et des Ressources forestières, de préciser que « cela a des impacts socioéconomiques. Après la validation du projet, on créera de l’écho pour la promotion du tourisme. Il y aura également l’embauche des populations locales qui vont participer à une économie locale. »

 

Ametbao

Togoportail, toute l’information à votre portée

Togoportail, site primé Meilleur Journal en ligne en 2012 au Togo

 

Advertisement