pub
Economie

Le ministre Ayassor fait le point sur la création de l’OTR et ses prérogatives dans la croissance des recettes nationales

Advertisement

Le Ministre de l’Economie et des Finances Adji Otéth Ayassor a rencontré la presse ce 08 novembre 2013 à son cabinet pour le point sur la création de l’Office Togolais des Recettes (OTR), son fonctionnement et son rôle dans la croissance de l’économie du pays.

A en croire le ministre, la loi instituant l’OTR a été votée par l’Assemblée nationale le 10 décembre 2012, à l’unanimité des représentants du peuple et s’inscrit dans la dynamique des reformes instituées par le chef de l’Etat. « L’OTR est une institution qui intègre les directions générale des Douanes et des Impôts au sien d’une structure unique à caractère administratif, doté d’une autonomie de gestion administrative et financière », a-t-il signifié.

Parlant de son rôle, M. Ayassor a indiqué que la structure est chargée de recouvrer les impôts, taxes et droits de douanes pour le compte de l’Etat et des collectivités territoriales. Il est tout de même chargé de conseiller ou de représenter le gouvernement en matière fiscale et douanière, de promouvoir le consentement volontaire à l’impôt, de combattre la fraude, l’évasion fiscale et la corruption et de produire des statistiques sur les recettes collectées. « Le bien fondé de la création de l’OTR réside dans les succès constatés dans d’autres pays d’Afrique qui sont pour la plupart des pays anglophones. Le Togo est le premier francophone à s’engager dans cette expérience novatrice », a précisé le ministre.

En ce qui concerne la direction de l’office, le ministre a signifié qu’il est dirigé par le commissaire général, qui définit la stratégie générale. Il est assisté de trois commissaires pour les douanes, les impôts et les services généraux.

Le recrutement au poste de commissaire général est ouvert aux candidats nationaux et internationaux, en raison des compétences très spécifiques requises pour exercer cette nouvelle fonction. Il est recruté sur concours par le cabinet d’experts internationaux basé à Londres à qui 81 dossiers sont parvenus sans aucun togolais.

La présélection a permis de retenir 6 candidats qui ont été soumis à un test et dont 3 meilleurs sont retenus pour la suite. Le candidat qui sera finalement retenu fera l’objet de nomination par décret en conseil des ministres. Il entrera donc en fonction en fin d’année 2013.

Les assistants du commissaire général qui sont les autres commissaires doivent être de nationalité togolaise. Ils entreront en fonction après la nomination du commissaire général, avant la fin de l’année. Le commissaire général et les commissaires de l’OTR détermineront ensemble le nombre optimal d’employés à recruter pour maintenir la croissance des recettes nationales. « Avec la création de l’OTR, aucun paiement ne se fera plus en liquidité, il se fera de façon électronique par rapport aux dispositions prévues par la structure », a conclu M. Ayassor.

La Rédaction

Togoportail, toute l’information à votre portée

Togoportail, site primé Meilleur Journal en ligne en 2012 au Togo

Advertisement