pub
Politique

Le ministre Adji Otéth Ayassor dresse le bilan du Président Faure Gnassingbé à la tête de la commission de l’UEMOA

Advertisement

C’est au cours d’une conférence de presse organisée à son cabinet ce 31 octobre 2013 que le ministre togolais de l’Economie et des Finances Adji Otéth Ayassor a fait le point des deux mandats du Chef de l’Etat togolais, Faure Essozimna Gnassingbé (en photo à la Une), à la tête de l’UEMOA.

 

Le Président de la République Faure Gnassingbé a été nommé à la tête de l’UEMOA au sommet de Bamako en 2011 et reconduit au prochain sommet qui a lieu à Lomé en 2012. Il a passé le témoin à Yayi Boni, qui préside l’institution depuis le dernier sommet qui a eu lieu à Dakar en fin de ce mois d’octobre. Selon M. Adji Otéth Ayassor, Faure Gnassingbé a apporté des innovations majeures à la tête de la commission de l’UEMOA durant ses deux mandats. « Ces innovations consistent à l’ouverture du chantier de « la sécurité et la paix » car il a voulu par là prévenir et lutter contre les confits qui menacent la paix et la stabilité dans la sous région.

 

Il a ouvert un autre chantier qui a concerné « le financement de l’économie des pays de l’UEMOA » et celui qui a planché sur « la sécurité alimentaire » au sein de l’espace UEMOA. A ces chantiers, s’ajoutent ceux spécifiques qui s’intéressent au « programme économique régional » conçu pour aider les pays membres de l’UEMOA dans divers secteurs et « l’initiative régionale pour l’énergie renouvelable ».

AYASSOR.jpg Adji Otéth Ayassor, ministre togolais de l’Economie et des Finances

 

 

En effet, le rôle de la commission de l’UEMOA est de statuer sur la vie de l’union. « Le chef de l’Etat Faure Gnassingbé, suite à sa nomination pour la première fois en janvier 2011, a convoqué ses pairs en mai de la même année pour réfléchir sur les possibilités de financement de l’économie de l’UEMOA. Un comité de haut niveau a été donc mis en place et dirigé par le Président Ivoirien Alassane Ouatara pour faire des propositions et recommandations pouvant permettre la croissance économique de l’espace UEMOA pour le bien des populations », a indiqué M. Ayassor.

 

« De toutes ces actions, le passage du Chef de l’Etat à la tête de l’UEMOA est satisfaisant et il a failli même être reconduit pour une troisième fois », a-t-il conclu.

 

Max Dally

Togoportail, toute l’information à votre portée

Togoportail, site primé Meilleur Journal en ligne en 2012 au Togo

Advertisement