pub
Culture

La Compagnie SOJAF lance la 2ème édition du Festival International de Danse Traditionnelle et Contemporaine, BAARE

Advertisement

Du 15 au 17 novembre 2013, le terrain de Tokoin Forever Lomé abritera la 2ème édition du Festival International de Danse Traditionnelle et Contemporaine, BAARE. Ce festival initié par la Compagnie SOJAF a été lancé ce 06 novembre 2013 à l’hôtel Saint Fabrice (Lomé) et a pour objectif de contribuer à la sauvegarde du patrimoine culturel du Togo et de l’Afrique.

 

« A travers ce festival dont le thème central est : quelles seront les retombées de cet événement pour notre pays? Nous comptons impressionner la mémoire collective togolaise de nos valeurs par les chants, les danses et l’exposition des objets traditionnels », a indiqué la coordinatrice du festival Mme Dédé Sodji. Nos valeurs culturelles, à en croire Mme Sodji, tendent à disparaître avec la modernité ; aujourd’hui, les chants et danses traditionnelles sont automatiquement associés aux pratiques « sataniques » et désuètes selon les dires des nouvelles croyances importées de l’Occident et ceux des « privilégiés ».

 

« Cette situation engendre l’acculturation et la dépravation des mœurs qui retarde sans doute le développement socio-économique de nos pays », a-t-elle précisé. Pour donc revaloriser nos cultures et attendre par le développement, le gouvernement togolais s’atèle, depuis avril 2011, à inventorier le patrimoine culturel du Togo, et à l’élaboration d’un vaste plan de développement du secteur culturel financé par le Fonds International du Développement Culturel-UNESCO basé sur des actions en faveur de la sauvegarde du patrimoine culturel dans toute sa diversité.

 

Cette 2ème édition la participation des troupes de danses venues du Bénin, du Burkina Faso, du Gabon, du Ghana, de la Guinée Conakry, du Nigéria et Togo qui auront à égayer le public à travers leur prestation. Des activités comme la « caravane du roi », le spectacle de danses, des conférences-débats, des concours de danse et des ateliers seront au rendez-vous. « Nous déplorons le désintéressement des gens en faveur de notre patrimoine culturel qui doit normalement booster loin le développement de notre pays. Nous convions donc les bonnes volontés à nous aider pour la revalorisation de nos cultures », a conclu Mme Sodji.

 

Max DALLY

Togoportail, toute l’information à votre portée

Togoportail, site primé Meilleur Journal en ligne en 2012 au Togo

 

Advertisement