pub
Société

Gérard de Villiers, l’auteur des célèbres romans d’espionnage “SAS” n’est plus de ce monde

Advertisement

Un grand du monde du roman policier vient de nous quitter. Auteur des célèbres romans d’espionnage (SAS), vendus à plus de cent millions d’exemplaires dans le monde, Gérard de Villiers vient de connaitre une fin de parcours à l’âge de 83 ans. Souffrant et marqué depuis quelques mois d’une grave maladie, le très inspiré romancier et créateur du personnage héroïque, Malko Linge, n’est plus de ce monde.

 

Gérard de Villiers, a au fil des ans, publié près de 200 ouvrages de série policière qui a marqué des générations. Consacré par le New York Times « auteur de romans d’espionnage qui en savait trop », le disparu vient de passer dix jours en Afghanistan, théâtre de ses deux SAS à venir, les 198e et 199e de la série. Il a toujours été un grand voyageur qui a parcouru des pays et des continents à la recherche de l’information crédibles, de secrets d’Etats, de récits impressionnants qui ont fait lui le père d’une collection au succès inégalé. Aussi ses récits de coups d’Etat et de guerres civiles faisaient-ils presque office de prédictions tant ses sources étaient fiables. Ses romans d’espionnage, toujours très bien renseignés, mêlaient action, érotisme, fantasme et actualité brûlante.

 

Le célèbre romancier a su transposer de vrais secrets d’espionnage dans une littérature populaire. Gérard de Villiers, est parvenu à bâtir une immense fortune, sur les mérites de ses atouts compétences de machiste et réactionnaire revendiqué. Depuis un demi-siècle il sortait quatre livres par an passant à chaque fois quelques semaines dans le pays où se déroulait l’action. L’homme n’avait pas d’ambition littéraire mais ses livres ont séduit des centaines de millions de lecteurs dans le monde.

 

En juin dernier Gérard de Villiers avait publié son dernier ouvrage Le chemin de Dama. Ce roman vous plonge en pleine guerre civile syrienne avec des portraits plus vrais que nature du président Bachar el-Assad et de ses proches et des informations crédibles. Ce que fait croire à plus d’un observateur fiable que de nombreux diplomates ne manquaient pas de délecter les récits épicés de ses ouvrages en cachette et que beaucoup d’espions rêvaient de le rencontrer.

 

Sur la couverture de verte et noire de ‘’Le chemin de Dama’’, s’y est dessinée une femme à la poitrine généreuse, pistolet automatique en main. Une de ces références graphiques et artistiques qui traduit tout l’esprit d’aventure et de sensibilité frémissante du célèbre romancier qui plus qu’un simple est romancier est un véritable best seller d’ouvrage d’espionnage de ces derniers temps.

 

Son altesse sérénissime (SAS), le prince Malko Linge, le héros impressionnant et atypique des collections “SAS’, est désormais orphelin de son géniteur.

 

La Rédaction

Togoportail, toute l’information à votre portée

Togoportail, site primé Meilleur Journal en ligne en 2012 au Togo

 

Advertisement