pub
Finances

Atelier de renforcement des capacités des parlementaires sur l’examen de l’examen de la loi des finances 2014 au Togo

Advertisement

Les députés togolais sont, du 25 au 26 novembre 2013 à leur siège, en formation sur une meilleure appropriation de la lecture de l’examen de la loi des finances 2014 au Togo. C’est au cours d’un atelier de renforcement de capacités organisé à leur intention par le Centre Autonome d’Etudes et de Renforcement des Capacités pour le Développement au Togo (CADERDT)

 

Les nouveaux élus du peuple seront outillés en matière des clés nécessaires pour la maîtrise de la lecture et examen de la loi des finances 2014.

 

A en croire, le président de l’assemblée nationale M. Dama Dramani, cette initiative est un moyen de contrôle de l’action gouvernementale car plus le contrôle est efficace et efficient, mieux les actions du gouvernement gagnent en transparence et en crédibilité.

« Il s’agit donc pour les députés de s’assurer que les ressources disponibles devront utilisées dans la justice et l’équité pour la réalisation des objectifs du développement du pays et aussi de s’assurer qu’ils ne se sont pas trompés en donnant leur quitus au programme d’action présenté par le chef du gouvernement avant son  entrée en fonction », a indiqué M. Dramani.

 

Selon l’économiste Kako Nubukpo, directeur exécutif du CADERDT, le budget, avant d’être un instrument comptable est avant tout un acte de nature juridique qui est la loi des finances.

« Les députés nouvellement élus doivent maîtriser les procédures qui conduisent au vote et l’exécution de la loi des finances; faire en sorte que le budget 2014 soit en phase avec les orientations de la Stratégie de Croissance Accélérée et de la Promotion de l’Emploi (SCAPE) et faire comprendre aux députés la révolution culturelle qui est en train de se faire du point de vue de la loi de finance qui est appelée la gestion axée sur les résultats », a-t-il précisé.

 

L’examen de la loi des finances 2014 constitue une priorité pour les députés lors de cette session budgétaire. C’est ainsi que M. Dramani à l’ouverture du présent atelier a donc invité les parlementaires à utiliser des prérogatives liées à leur statut qui est de contrôler les actions du gouvernement.

 

Max Dally

Togoportail, toute l’information à votre portée

Togoportail, site primé Meilleur Journal en ligne en 2012 au Togo

Advertisement