pub
Economie

La BOAD, grand artisan de la culture d’évaluation au sein des banques sous régionales de développement et leurs partenaires

Advertisement

Ce mardi 1er octobre, s’est tenue dans la salle de conférence de la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD), la cérémonie de lancement d’un symposium relatif aux ‘’Enjeux d’évaluation des Projets/Programmes et Solutions pour les banques sous-régionales de développement et leurs partenaires’’. Organisé par la BOAD avec l’appui de la Banque Africaine de Développement et la Banque Mondiale, à travers respectivement le Département de l’Evaluation des Opérations et l’Independent Evaluation Group (IEG), ce symposium se déroule les 1er et 02 octobre 2013 à Lomé (Togo).

 

Regroupant des responsables et professionnels de différents secteurs de développement et de banques sous régionales et internationales, et en provenance de certains pays de la sous région ouest africaine, de la BAD et du Groupe de la Banque Mondiale ainsi que d’autres bailleurs de fonds multilatéraux dans la zone UEMOA, ce symposium va permettre aux participants -une cinquantaine- de se pencher sur des questions d’importance stratégiques pour la BOAD et ses partenaires.

L’évaluation qui a deux fonctions majeures à savoir la capitalisation et la redevabilité, souffre au niveau des banques sous-régionales de financement du développement en Afrique, de l’existence de contraintes qui conditionnent le manque d’une démarche coordonnée pour promouvoir une évaluation de qualité de leurs financements.

De ce fait, la fonction évaluative reste généralement peu dynamique dans la production du savoir pour l’amélioration des actions de développement. C’est pour explorer ces contraintes que la BOAD en collaboration avec ses partenaires pré-cités organise ce symposium.

 

’’Nous avons pris conscience de la fonction essentielle que joue la phase d’évaluation au regard de son rôle très important dans le processus de financement du développement économique durable. Cette bonne pratique, qui s’intègre progressivement dans les bonnes méthodes de management et de gestion des projets et programmes au niveau national et international, reste néanmoins contrariée par les difficultés diverses dans certains contextes au niveau des institutions de financement de développement’’, a précisé M. Mohamed MANAI, Manager au Département de l’Evaluation des Opérations à la BAD.

 

‘’ Il se présente important pour nous, en raison de ses impacts et ses conséquences dans la réussite et l’échec des projets et programmes de développement dans nos Etats, que la procédure d’évaluation des projets et programmes qui demandent des financements auprès de nos institutions et banques sous-régionales, soit mieux pensée et qu’elle occupe plus d’importance dans nos pratiques professionnelles. Tous les acteurs intervenant dans le processus de financement de ces projets et programmes de développement s’en approprient’’ a renchéri M. Patrice GBAGUIDI, Directeur en charge de l’Evaluation à la BOAD.

 

Ce symposium a pour objectifs d’appréhender les avantages d’un système d’évaluation solide, de faire partager les expériences en matière de système d’évaluation solide de certaines Banques Multilatérales de Développement de ECG (Evaluation Coopération Group) et d’encourager, conformément aux principes de l’ECG, la mise en place progressive d’un système d’évaluation solide de projets et de programmes dans les banques de développement sous régionales.

 

BOAD_BASSARY.jpg M. Bassary Touré, Vice président de la BOAD prononçant son allocution

 

Ouvrant officiellement les travaux du symposium, M. Bassary Touré, Vice président de la BOAD a salué la présence des différents participants à cette rencontre en espérant que de par leur participation effective aux travaux, ils contribueront ‘’au dialogue et que cela sera une plateforme d’échange entre collègues et partenaires du réseau des évaluateurs’’. ‘’Votre participation permettra en effet d’enrichir nos débats et contribuera au succès de cet évènement important’’ a-t-il reconnu.

 

Pendant ces 2 jours de travaux, il sera présenté des panels en plénière. Les thèmes de travail et de réflexion retenus sont : « Exigences et avantages liés à un solide système d’évaluation indépendante », « Enjeux liés à la mise en place d’une fonction d’évaluation-Expériences des banques sous régionales de développement », « Expériences des Institutions bilatérales de financement du développement en matière d’évaluation », « Solutions envisageables dans la mise en place d’une fonction d’évaluation : que peut-on tirer des banques multilatérales de développement ? » et «  Points de vue management de la BOAD ».

 

Au terme du présent symposium, les enjeux spécifiques auxquels sont confrontées les banques de développement sous-régionales dans la mise en place de leurs propres systèmes d’évaluation seront mieux connus d’une part et d’autre part les manières dont la banques de développement sous-régionales comptent renforcer la fonction d’évaluation seront partagés.

De même, les leçons tirées de certaines évaluations de projets publics et privés ainsi que de macro évaluations seront partagées.

Sans oublier que non seulement les conditions inhérentes à une structure d’évaluation indépendante seront connues, mais aussi le processus pour la mise en œuvre des recommandations issues des évaluations sera appréhendé.

 

Les participants viennent notamment du Bénin, du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, du Mali, du Niger, du Sénégal, du Togo, du Groupe de la BAD (Banque Africaine de Développement), de la Banque Mondiale, de la Banque Islamique de Développement (BID), ainsi que d’autres institutions multilatérales et sous régionales.

 

Vicarmelo TIEM

Togoportail, toute l’information à votre portée
Togoportail, site primé Meilleur Journal en ligne en 2012 au Togo
Advertisement