pub
International

Anas Al-Liby arrêté, la Lybie condamne le raid américain..

Advertisement

L’Alliance des forces nationales (NFA), le plus important bloc du Parlement libyen a vivement condamné le raid mené par les forces américaines à Tripoli pour capturer Abou Anas Al-Liby, accusé d’implication dans les attentats contre les ambassades des États-Unis en 1998 au Kenya et en Tanzanie.

 

La coalition politique dirigée par Mohamed Jibril, meneur du premier gouvernement de transition libyen après la chute de l’ancien régime en 2011, a publié lundi un communiqué déclarant que « la NFA réaffirme sa condamnation de toute forme de terrorisme et d’extrémisme mais elle condamne tout autant les violations de la souveraineté de l’État libyen par un autre État ».

 

Selon cette déclaration, une telle violation constitue une violation de la Charte des Nations Unies. Ajoutons que les forces spéciales des États-Unis ont capturé Nazih Abdul- Hamed al-Ruqai, connu sous l’alias d’al-Liby, lors d’un raid sur son domicile à Tripoli alors qu’il revenait des prières du soir, a rapporté aux médias le fils de M. Al-Liby.

 

Firmin Teko Agbo

Togoportail, toute l’information à votre portée

Togoportail, site primé Meilleur Journal en ligne en 2012 au Togo

 

 

Advertisement