pub
Coopération

Terrorisme : Le Togo va-t-il payer pour son intervention militaire au Mali ?

Advertisement

Le Togo, pour avoir envoyé ses soldats au Mali, pourrait être visé par des attaques terroristes. En se basant sur cette éventualité, le gouvernement britannique a mis en garde ses citoyens.

 

Dans une note publiée sur le site du gouvernement britannique à l’attention des voyageurs, il est dit à propos du Togo qu’ « Il y a une faible menace du terrorisme, mais vous devez être conscient du risque global des attaques sans discrimination qui pourraient subvenir dans les lieux publics, y compris ceux fréquentés par les expatriés et les voyageurs étrangers. Il y a une possibilité d’attaques au Togo en représailles contre son intervention au Mali ».

 

Pour la reconquête du nord Mali qui avait été occupé par des groupes islamistes, la France, le Tchad et des pays de la CEDEAO, dont le Togo fait partie, avaient envoyé leurs soldats dans ce pays de la sous région ouest africaine afin de chasser les occupants et réunifier ensuite le pays.

 

L’opération a connu une issue favorable par la libération des territoires du Nord Mali et la tenue de la dernière présidentielle dans ce pays. Lors de son investiture, le Président élu du Mali, Ibrahim Boubakra Keita, avait remercié les pays dont les troupes ont permis la libération de son pays sous l’occupation des groupes islamistes.

 

Enfin sont aussi visés par l’éventualité de ces attaques-représailles, certains pays de la CEDEAO comme le Ghana, la Cote d’Ivoire, le Benin, le Nigeria, le Sénégal, … le Burkina Faso, lesquels ont envoyé leurs soldats au Mali.

 

Advertisement