pub
Culture

Musique togolaise / Le concours ”Talent d’Or”: Les 5 meilleurs artistes sur le podium des finalistes de la 1ère édition

Advertisement

L’un des événementiels ingénieusement pensés lors de ces vacances à Lomé, est sans nul doute le concours ‘’Talent d’Or’’, qui vient de vivre l’étape de demi-finale hier à la salle Agora Senghor de Lomé. Une soirée spectacle dont l’organisation n’a pas lésiné sur les moyens pour mettre en attraction 10 artistes en herbe et en compétition, sur un étincellent plateau de son et de lumière. Grâce à la fine touche de Visual Communication, promotrice de l’évènement ‘’Talent d’Or’’ et avec le soutien de Money Gram, le service de transfert d’argent à l’échelle internationale, l’étape de demi finale de la 1ère édition du concours a tenu toutes ses promesses.

 

Ils sont 10 ’’artistes underground’’ à monter hier sur le podium de ‘’Talent d’Or’’ pour compétir lors de la demi-finale du concours. Le passage réussi de cette épreuve où les aptitudes artistiques et techniques en matière de musique ont siégé en maîtres des lieux, est réalisé par 5 meilleurs retenus pour la finale.

Pour en arriver là, les candidats ont su tour à tour rivaliser de prestance, de tenue sur scène, de l’élégance et de talent artistiques pour séduire les membres de jury qui ont eu à juger et à jauger pendant les presque deux heures d’horloge, les différentes prestations catégorisées en deux étapes. Une première étape, l’acapela par lequel le candidat interprète un morceau d’artiste confirmé et une seconde étape consacrée à l’exécution sur scène et en life de la propre composition musicale du candidat.

Que ce soit TCHONDO Kamassina, TEVI Adjéle, KALAO Elom Pinélong, DRACKEY Edem, AKPEKOU Essénam, CHAOUSSI Bassiratou, TCHALLA Komi Elom, KPOVOUVOU Mensa, TOGBE Kodjovi et KLOUTSE Kangni, l’expression de talent et de don artistiques y est et tous n’ont pas démérité.

 

Ces artistes en herbes mais déjà prometteurs, ont célébré à travers leurs compositions respectives, les diverses composantes de la vie, de l’homme, de la société, de la culture, avec des messages forts empreints de rixe du gospel, de l’ode de la musique moderne salée d’une bonne dose de tradition… Rythmes et danse assortis de la culture locale ont été quelques éléments assez démonstratifs du niveau de créativité et les mérites du travail qu’ont abattu ces jeunes artistes en herbe pour arriver à cette étape de demi-finale. Preuve que les artistes ont bénéficié de l’immense expérience et du coaching du Roi de la musique togolaise King Mensah, Parrain de l’événement.

Un détail sur lequel le Parrain s’est d’ailleurs prononcé : ‘’Je suis séduit par le niveau de qualité artistique de ces jeunes qui ont parmi eux des valeurs prometteuses pour la musique togolaise. Je me permets de croire que très bientôt, le monde musical togolais sera soumis à des dualités franches et édifiantes entre artistes confirmés et artistes révélés et certains d’entre nous vont devoir passer la main à ces jeunes qui s’annoncent à prendre la scène musicale avec manière…’’

 

La voix, le timbre vocal, la maîtrise de la scène devant le public, la créativité, la texture des compositions sont quelques uns des critères sur lesquels les membres du jury vont procéder pour évaluer les candidats. Au verdict final, cinq (05) jugés plus aptes et meilleurs ont eu l’assentiment du jury pour monter sur le podium des finalistes. 

Selon le classement par ordre alphabétique, il s’agit de AKPEKOU Essénam alias Blandine, DRACKEY Edem alias Miraculé, KLOUTSE Kangni, KPOVOUVOU Mensa alias Junior Semeh et TOGBE Kodjovi alias Djem’s.

 

‘’Je suis dans l’évidence de constater qu’on ne s’est pas du tout trompé de route, en initiant ce projet dont l’objectif est de sortir de l’ombre, de révéler au public, les talents immenses dont regorge le Togo en matière de musique, mais qui restent cachés par défaut de créneaux de promotion et de moyens. Avec la belle affiche de cette soirée, nous sommes dans la légitimité d’adhérer davantage à la pertinence et au bien fondé de cette initiative qui à la fin consiste à doter le Togo d’un nouveau King Mensah’’ a souligné le promoteur de l’événement Alain Anifrani, directeur général de Visual Communication.

ANIFRANI-Alain-2.jpg M. Alain Anifrani, DG de Visual Communication

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La finale attendue pour le 28 septembre promet d’être explosive de surprises et de rivalités sur scènes, tant les talents se valent et le niveau artistique assez relevé. Le jury aura fort à faire pour dégager le lauréat.

Notons que l’artiste de la chanson togolaise résidant à Toulouse en France, Sassou Koudou qui évolue dans le genre afrobeat, a apporté son soutien aux artiste candidats en marquant de sa présence et de sa prestation sur scène, lors de la soirée.

 

SASSOU_Koudou.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Sassou Koudou, Artiste de la chanson togolaise

 

 

 

 

Faut-il le rappeler, le concours ‘’Talent d’Or’’ émane de l’idée ingénieuse de la structure Visual Communication et est soutenu financièrement par Money Gram.

Money Gram est présent au Togo à travers la BSIC, la Poste, la BIA, la BPEC, la SIAB et la Banque Atlantique.

 

Rendez vous pris pour le 28 septembre prochain pour découvrir celui ou celle qui remportera le trophée de la 1ère édition de l’événement ‘’Talent d’Or’’.

 

Vicarmelo TIEM

Togoportail, toute l’information à votre portée

Togoportail, site primé Meilleur Journal en ligne en 2012 au Togo


OR_TALENT.jpg

Advertisement