pub
Santé

Le GF2D entretient les professionnels de la santé sur les violences faites aux femmes

Advertisement

C’est autour d’un atelier de renforcement de compétences organisé à Lomé du 24 au 26 Septembre que le GF2D avec l’appui d’ONU Femmes et le Ministère des Affaires Etrangères de la France entretient les agents de la santé sur les droits des femmes et l’offre de services de qualité aux femmes et aux enfants. Le présent atelier a pour objectif de faire stopper les violences faites aux femmes en milieu hospitalier.

 

Cette formation regroupe des médecins, des sages-femmes, des matronnes, des administrateurs de services de santé et des gardes-malades, des journalistes et des plateformes de dialogue Santé maternelle et infantile. Cet atelier est le fruit d’un constat selon lequel les violences faites aux femmes sont récurrentes dans tous les secteurs d’activité et surtout en milieu hospitalier au Togo.

 

Selon les résultats d’une étude réalisée par le Cabinet d’Expertise en Recherche-Action (CERA) en 2012, les femmes sont victimes des injures, insultes, excision, menaces d’avortement forcé, examens visant à vérifier la virginité des jeunes filles, brutalité etc. qui sont pour la plupart préjudiciable à leur santé et débouche aussi sur des pertes en vies humaines. C’en ainsi que Lonlonko Gbadégbégnon, SG du GF2D a estimé que 12% des femmes subissent la violence sexuelle au moins une fois dans l’année, 29% de femmes sont victimes de violences physiques, 11% de femmes sont privées de ressources financières et 10,4% d’entre elles subissent des violences institutionnalisées.

 

Face à cette situation si récurrente dans nos sociétés, l’initiative MUSKOKA financée par le Ministère des Affaires Etrangères de la France, l’ONU Femmes, l’UNFPA, l’OMS et l’UNICEF a permis de lancer en 2012 le « projet d’appui à la réduction de la mortalité maternelle et infantile en Afrique et en Haïti ». Grâce à ce projet le GF2D initie plusieurs actions pour lutter efficacement contre les violences faites et aux femmes et aux filles et leurs impacts sur la santé maternelle et infantile.

 

L’atelier qui s’ouvre ce jour s’inscrit dans cette logique et permettra de sensibiliser les participants sur la question du genre, les droits des femmes, les techniques d’accueil performant et l’offre de service de qualité.

 

Max DALLY

Togoportail, toute l’information à votre portée

Togoportail, site primé Meilleur Journal en ligne en 2012 au Togo

 

Advertisement