Advertisement
Politique

Togo/ la nouvelle Assemblée Nationale passe à l’action avec le CST aux commandes

Advertisement
La 5ème législature togolaise issue des élections législatives du 25 juillet dernier a fait sa rentrée parlementaire ce mardi matin à Lomé conformément à l’article 52 alinéa 3 de la Constitution togolaise qui autorise les nouveaux parlementaires à se réunir de plein droit le deuxième mardi qui suit la date de proclamation officielle des résultats par la cour constitutionnelle.
 
 
Ils étaient plus de 80 députés de la nouvelle Assemblée à faire le déplacement ce matin au siège de l’hémicycle à Lomé où ils ont pris officiellement fonction. 
 
 
A l’ordre du jour de cette rentrée parlementaire présidée par le doyen par le doyen d’âge, le député du Collectif « Sauvons le Togo » (CST) Me Lawson Latévi Georges, l’adoption du projet d’ordre du jour, les communications, le mot d’ouverture de la session et les points divers. 
 
 
Dans son allocution de circonstance, le doyen d’âge Me Lawson Latévi Georges a affirmé que « C’est une première dans l’histoire parlementaire du Togo que le doyen d’âge soit issu d’un parti de l’opposition ». 
 
« Je reconnais les mesures d’apaisement prises par le gouvernement et je l’encourage à prendre des mesures pour clore la page douloureuse des crises parlementaires. Élus au suffrage universel direct, nous avons le devoir de jouer un rôle fondamental dans le développement de nos sociétés. Quelle que soit l’éthique sous laquelle nous sommes ici, nous devons avoir une seule ambition, celle d’œuvrer au bien-être de nos populations » a-t-il déclaré.
 
 Avec à ses côté les plus jeunes députés de cette nouvelle assemblée, Djimon Oré de l’Union des forces du changement (Ufc) et Natchadja Arzouma de l’Union pour la République (Unir), un bureau provisoire composé de 5 membres du parti UNIR et 4 membres de l’opposition a été formé. Ils se chargeront de la révision des textes et du règlement intérieur de cette nouvelle législature. La session a été suspendue pour une reprise lundi prochain.
 
Le bureau provisoire a quinze jours pour mettre en place un bureau définitif qui se chargera de dirigé la nouvelle assemblée. Notons que la prochaine étape sera la démission de l’actuel Premier ministre et son gouvernement dans les jours qui viennent. Pour l’heure seul le chef de l’Etat décidera du profil du prochain premier ministre, mais une reconduction de l’actuel Ahoomey-zunu n’est pas exclue
 
 
Emmanuel Vitus
 
 

Togoportail, toute l’information à votre portée

Togoportail, site primé Meilleur Journal en ligne en 2012 au Togo

 
Advertisement