pub
Société

TOGO: Apothéose de la célébration de la Journée de la Femme Africaine au Togo

Advertisement

Le mercredi 07 Juillet 2013 a eu lieu au Palais des Congrès de Lomé l’apothéose de la Journée de la Femme Africaine. Au cours de la manifestation qui a rassemblé des milliers de femmes togolaises, Mme Patricia Dagban Zonvide a convié la population à respecter les droits des femmes.

 

A l’apothéose de la Journée de la Femme Africaine célébrée ce 07 juillet à Lomé, Mme Patricia Dagban Zonvide, ministre de la Promotion de la Femme appelle les uns et les autres à dire non à toutes les formes de violences dont les femmes sont et continuent d’être victimes dans nos sociétés.

Placé sous le thème : « mettons fin aux violences à l’égard de la femme et de la jeune fille », le 31 juillet 2013, jour de la célébration de la Journée de la femme Africaine 2013 est à sa 51ème édition. Cette journée est, depuis son instauration, consacrée d’une part à la lutte contre ignorance, l’injustice et d’autre part à la réhabilitation de la Femme. Elle vise également l’élévation des niveaux de vie des peuples pour un continent jouissant pleinement de prospérité, de liberté et de paix.

 

Les résultats d’une étude réalisée sur les violences basées sur le genre au Togo en 2010 justifient le choix du thème national. En effet, les femmes sont victimes des violences institutionnalisées (96%), les violences sexuelles (93%), les violences physiques (94%), les violences psycho-morales (88%) et les violences économiques (79%). Ces chiffres démontrent à suffisance que les femmes ont victimes de plusieurs formes de violences dans nos sociétés.

Face à ces violences, les femmes sont lésées et n’arrivent pas à recourir aux instances prévues pour y faire face. C’est ainsi qu’à travers ce thème le ministère de la Promotion de la Femme se propose de poursuivre le programme de lutte contre les violences à l’égard de la femme et de la jeune fille et de sensibiliser les communautés de base sur le phénomène.

 

La célébration de cette journée permettra aussi de mener des actions synchronisées de sensibilisation en particulier sur le harcèlement sexuel et le viol sur toute l’étendue du territoire national. Le thème régional retenu par l’Organisation Panafricaine des Femmes (OPF) pour le compte de la célébration de cette 51ème édition de la Journée de la Femme Africaine est « 50 ans après la création de l’OPF, quelles sont nos attentes ». Ce thème permet de réfléchir sur ce qui reste à faire pour booster hors de nos sociétés les violences à l’égard des femmes.

Max Dally

 

Togoportail, toute l’information à votre portée

Togoportail, site primé Meilleur Journal en ligne en 2012 au Togo

Advertisement