pub
Environnement

Lutte contre la criminalité environnementale transfrontalière au Togo : La répression s’accentue sur les trafiquants, plus de 725 kg d’ivoire illicite saisis

Advertisement

Les mardi 6 et mercredi 7 Août dernier l’unité mixte de police-gendarmerie et de douane, en collaboration avec les services du Ministère de l’Environnement, a saisi une impressionnante quantité d’ivoire estimée à plus de 725 kilogrammes et appréhendé deux présumés trafiquants dans le cadre d’une opération dont le succès n’a pas manqué de susciter de réactions positives à travers le monde.

 

Selon Mme EKOUE Dédé Ahoefa, Ministre de l’Environnement et des ressources forestières, ces arrestations et saisie ne sont que le début d’un processus de renforcement de la lutte contre le braconnage et le commerce illicite de l’ivoire qui tendent à faire du Togo une terre de prédilection pour le transit et l’exportation de l’ivoire illicite. « Nous voulons nous assurer que notre pays ne serve pas de transit pour ce genre d’opérations. Le gouvernement togolais est déterminé à empêcher quiconque d’utiliser le territoire national comme plateforme de transit pour des actes aussi illégaux et destructifs pour l’environnement et le développement  » a indiqué Mme EKOUE Dédé.

 

Le Togo qui dispose d’une population d’environ une soixantaine d’éléphants, n’est pas directement concerné par cette criminalité faunique qui menace d’extinctions cette race de grands mammifères terrestres. Au moins 12 000 éléphants sont abattus chaque année en Afrique.

 

La lutte contre les braconniers et les réseaux mafieux de trafiquants a été intensifiée et les contrôles renforcés depuis qu’il a été révélé par des saisies opérées notable en Malaisie et à Hong Kong, que le territoire togolais est utilisé comme base pour des exportations suivies de ré-exportation illicites d’ivoire vers les pays hors du continent, essentiellement vers l’Asie.

 

L’engagement des plus hautes autorités togolaises a accru la collaboration entre plusieurs ministères et services spécialisés et ont permis au cours de ces trois dernières années d’opérer d’importantes saisies. 116 pointes d’ivoire en février 2011, 08 Bracelets en ivoire en décembre 2012. Entre janvier et avril 2013, plusieurs bracelets, médailles, bagues, boucles d’oreilles et sculptures en ivoire ont été saisis avant La grosse prise de la semaine dernière.

La Rédaction

 

Togoportail, toute l’information à votre portée

Togoportail, site primé Meilleur Journal en ligne en 2012 au Togo

Advertisement