pub
Politique

La nouvelle Assemblée nationale du Togo démarre ses activités

Advertisement

Les nouveaux députés élus à l’Assemblée nationale ont démarré leur rentrée le 20 août dernier. Les travaux préparatoires étant confiés au doyen d’âge, Georges Lawson de l’ANC.

 

Les choses semblent bien commencer dès le premier jour avec un sourire sur toutes les lèvres avec une dose d’humour. Bref, l’atmosphère était bon enfant. Mais quand il s’est agi de passer aux choses sérieuses, la machine se grippe. C’est le cas au sujet de la formation des groupes parlementaires. Voté à neuf, le nombre de députés pouvant former les groupes parlementaires, certaines formations politiques n’ayant pas le nombre requis sont sorties de leur gon pour fustiger cette décision.

 

Parmi ceux-ci, figure le député Djimon Oré de l’UFC. « L’important n’est pas de disposer d’un groupe, mais de travailler en faveur du mieux être de la population et, singulièrement, des électeurs de la circonscription dans laquelle ont a été élu » a-t-il déclaré. Avant d’ajouter que « Nous avons derrière nous des milliers d’électeurs qui n’accepteraient pas qu’on aille s’acoquiner avec tel ou tel parti à l’Assemblée pour rejoindre ou pour constituer un groupe ». Et Dodji Apévon, député et président du Comité d’action pour le renouveau (CAR) de renchérir en ces termes : « Ne pas avoir de groupe ne nous dérange pas car nous sommes élus individuellement. C’est pour des commodités d’organisation qu’on cherche à en constituer. Même en étant non inscrits, nous ferons entendre notre voix  ».

 

Cet avis n’est pas partagé par tous bien évidemment.

 

Pour constituer un groupe parlementaire, chaque parti doit désormais disposer d’au moins 9 députés, contre 4 sous la précédente législature. C’est la nouvelle disposition et c’est voté à majorité’’ soutien un député de UNIR. 

 

Seuls UNIR et CST ont donc la possibilité de constituer les groupes parlementaires. Ces deux formations disposant respectivement de 62 et de 19 sièges.

 

Quant à Arc en Ciel qui a 6 sièges, il ne pourra constituer un groupe qu’en s’associant à UNIR, CST OU UFC.

Le nombre de membre du Bureau de l’Assemblée passe de 7 à 11.

 

Beaucoup espèrent que ce n’est qu’une partie remise et que les uns et les autres vont taire ces petits détails pour travailler pour l’enracinement de la démocratie au Togo.

La Rédaction

 

Togoportail, toute l’information à votre portée

Togoportail, site primé Meilleur Journal en ligne en 2012 au Togo

 

Advertisement