pub
International

Election au Mali: les premières tendances tombent déjà.

Advertisement

Les Maliens ont voté hier. Ils avaient le choix entre IBK et Soumaila Cissé. Et Les premières tendances ont commencé à être dévoilées dimanche soir après la fin du dépouillement des votes qui a aussitôt suivi la clôture du second tour de la présidentielle tenue ce jour au Mali et où des rapports d’observateurs font état d’un taux de participation légèrement en baisse par rapport à celui du premier tour le 28 juillet qui était de 48,98%.

 

Après  dix heures de vote, la plupart des bureaux de vote de Bamako ont fermé dans les délais légaux de 18h 00 sur une note de satisfaction générale d’une bonne tenue de cette consultation populaire qui mettait aux prises l’ex-Premier ministre malien Ibrahim Boubacar Keïta et l’ex-ministre des Finances Soumaïla Cissé, deux anciens camarades de parti. De l’Union africaine (UA) à l’Union européenne (UE) en passant par la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest ( CEDEAO), l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), la Communauté des Etats sahélo-sahariens (CEN-SAD) ou encore l’Organisation de la Conférence islamique (OCI), les milliers d’observateurs nationaux et internationaux accrédités à l’occasion ont tous salué un scrutin sans incidents majeurs, y compris dans le nord du pays. 

 

 Le nom du nouveau président élu ne devrait pas tarder à être connu par la population. Avec des bureaux de vote qui pour certains présentaient au maximum 490 électeurs inscrits, un chiffre en baisse pour d’autres, le décompte a nécessité peu de temps, de sorte que moins d’une heure après la clôture du scrutin les premières tendances se faisaient découvrir. C’est par exemple le cas des opérations au centre de vote de l’école du Fleuve du quartier Djicoroni Para de la commune 4 de Bamako qui, après le dépouillement auquel a pris part Louis Michel dans le bureau de vote n°10, a confirmé les résultats du premier tour en se positionnant comme un bastion résolu d’Ibrahim Boubacar Keïta, candidat du Rassemblement pour le Mali (RPM). Dans ce bureau qui a enregistré 276 votants sur 490 inscrits, l’ancien Premier ministre s’est en effat imposé avec 241 voix exprimées en sa faveur, contre 35 à son adversaire Soumaïla Cissé. Au premier tour, il avait récolté 191 votes sur 291 votants, contre 28 pour le candidat de l’Union pour la République et la démocratie.

Firmin Teko-Agbo

 

Togoportail, toute l’information à votre portée

Togoportail, site primé Meilleur Journal en ligne en 2012 au Togo

 

Advertisement