pub
Politique

Pour Gilchrist Olympio, le Leader de l’UFC, qui appelle la population à voter le Détia, les prochaines législatives seront transparentes et démocratiques

Advertisement

Le leader de l’UFC à échangé ce samedi 20 juillet avec la presse nationale et internationale dans le cadre des élections législatives du 25 juillet prochain.

Dans sa son adresse à la population via la presse, le chef de l’UFC a indiqué que les prochaines élections législatives constituent une échéance décisive qui ouvrira la voie devant parachever la reconstruction de l’Etat. Ces légisalatives détermineront l’avenir du pays, selon le Président de l’UFC.

Il a fait observer que son parti est le mieux indiqué pour opérer les changements important pour le Togo. « En raison de son ancrage, de ses valeurs, de sa légitimité historique et de ses ressources humaines, l’UFC est sur l’échiquier politique le parti capable de faire entrer le Togo dans une ère nouvelle de changement et de prospérité » a indiqué Gil Christ Olympio qui a précisé que voter pour l’UFC c’et voter pour que soient mis en œuvre la volonté de paix, l’aspiration au changement et la vision de prospérité que tous les « togolais désirent fortement  ». Il a énuméré les chantiers auxquels va s’attaquer le parti dès qu’il aura une majorité confortable à la prochaine Assemblée Nationale.

Il s’agit entre autres, des réformes institutionnelles et constitutionnelles, la construction d’infrastructures, l’assainissement du secteur public, la promotion du développement.

Répondant aux questions des journalistes, il a abordé la rencontre qu’il a eu à la veille avec les présidents Ivoirien et Nigerian, le déroulement de la campagne au niveau de son parti, la société civile son choix d’entrer dans le gouvernement.

Parlant de la rencontre Chefs d’Etat de la CEDEAO, Alassane Dramane Ouattara et Goodluck Jonathan, il n’a pas manqué d’indiquer que ceux-ci ont fait écho des inquiétudes de l’opposition par rapport au découpage électoral et la transmission des résultats.

La délégation de l’UFC, a-t-il indiqué, a souligné que il n’y pas de découpage parfait et que le Togo s’est basé sur des critères démographiques, géographique et historiques pour arrêter par compromis le nombre des députés à la future assemblée à 91. Selon lui, il aurait de déséquilibre si on prend en compte qu’un seul critère.

Il a expliqué que si on prenait uniquement le critère démographique Lomé se retrouverait avec 25 députés. Pour le problème de transmission des résultats il a fait observer que la CENI a pris des dispositions et qu’il y a au moins quartiers moyens de transmissions pour confronter les résultats, ce qui éviterait des difficultés majeurs. Il n’a pas du tout eu de doute sur la transparence de l’élection qu’il apprécie bien démocratique

« Nous avons la foule qu’il faut, une foule éveillé » a relevé le leader de l’UFC aux journalistes qui voudraient en savoir sur l’accueil à lui réservé par la population.

Il a précisé également que depuis trois ans, l’UFC travaille son électorat politique.

A propos du souhait du report des législatives d’une frange de la classe politique. « C’est une opinion sur la question de reporter les élections. Question dont je ne vois pas l’utilité. Il y a déjà eu des reports et ces législatives devraient avoir lieu depuis l’année passée. je crois que hier ils l’ont à nouveau soulevé et Chefs d’Etat ont dit que ce n’est pas possible’’ a conclu Gilchrist Olympio.

Germain Kokoura

 

Togoportail, toute l’information à votre portée

Togoportail, site primé Meilleur Journal en ligne en 2012 au Togo

 

 

Advertisement