pub
Politique

Législatives 2013: Interview exclusive accordée aux candidates Bernadette Légézim-Balouki et Dédé Ahoefa Ekoué de la liste UNIR du Grand Lomé

Advertisement

Les manifestations campagnes des élections 2013 battent le plein et ce week end sera certainement marqué par une série de mobilisations grande ampleur dans le sens d’actions de séduction et d’opérations charme, en vue de mobiliser les voix électives nécessaires pour remporter le plus de sièges. A l’approche de ces manifestations monstres annoncées, Bernadette Légézim-Balouki et Dédé Ahoefa Ekoué, deux candidates de UNIR de la circonscription électorale Grand Lomé, ont accordé une interview exclusive à Togoportail. Lisez plutôt.


 

Vous figurez sur la liste UNIR de Grand Lomé et vous être candidates pour les législatives 2013 au Togo, quel sera votre apport en faveur de la population si votre parti arrive à remporter la majorité des voix ?

 

Mme Bernadette Légézim-Balouki : Mon parti UNIR qui disposera de tout le pouvoir législatif s’il remportait la majorité des sièges, contribuera considérablement au bien être de la population, et celle de Lomé en particulier. Pour cela nous sollicitons la majorité des voix de la population du Grand Lomé à accorder son choix à la liste de UNIR Grand Lomé. La lutte contre le chômage et la pauvreté sera au cœur de notre action au sein de la nouvelle Assemblée. Pour y arriver, je sollicite les électeurs de Lomé, à faire le choix utile en accordant leur voix à la liste de UNIR Grand Lomé. Ainsi, nous serons légitimement dotés de pouvoir nous permettant de donner les moyens au Chef de l’Etat pour poursuivre ses réformes et ses œuvres de développement qu’il a déjà entamées depuis quelques moments. Ces actions sont entre autre, l’approfondissement du dialogue démocratique, la ferme volonté de mettre en œuvre les recommandations de la CVJR et de la CNDH comme en témoigne la création du Haut conseil à la réconciliation nationale, le respect des règles de bonne gouvernance, le développement d’une économie de proximité…

LEGUIZI_BALOUKI-2.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On ne doit pas perdre de vue les autres actions entamées sous l’impulsion du chef de l’Etat pour la réalisation des infrastructures sanitaires de proximité; les efforts pour l’accès aux soins de santé primaires, la gratuité de la césarienne ; les actions pour améliorer le pouvoir d’achat, la politique de la construction des pistes rurales, de l’emploi des jeunes, de la parité homme/femme …

 

 

Face aux crises sociales de ces derniers temps, surtout les revendications des travailleurs de la fonction publique etc., pour quels engagements clés les candidats du pouvoir en place optent pour combler les attentes ?

 

Mme Bernadette Légézim-Balouki : Dans l’esprit de décisions à prendre et allant dans le sens de développement du pays, les lois et les projets de lois sont votées à l’Assemblée Nationale. Donc, si le peuple confie la majorité parlementaire à mon parti UNIR au cours des élections législatives prochaines, nous mettons les revendications des travailleurs sur la table en vue de leur satisfaction. Le chef de l’Etat est bien conscient de la nécessité de la revalorisation des salaires, et UNIR, une fois qu’il sera présent à l’Assemblée œuvrera pour améliorer les conditions de travail des fonctionnaires. Nous continuerons dans le sens des efforts du gouvernement actuel qui n’a pas manqué de vue l’importance de cette question sur laquelle, des discussions sont d’ailleurs en cours entre le Gouvernement et la Synergie des Travailleurs pour un aboutissement heureux.

 

 

Qu’est ce qui, selon vous, constitue des atouts déterminants qui pèseront en votre faveur votre choix par rapport aux candidats des autres partis politiques de Lomé ?


Mme Bernadette Légézim-Balouki  : A presque deux semaines de campagne sur le terrain, nous avons remarqué que la population de Lomé se retrouve dans la politique de développement enclenché par le chef de l’Etat. Ce qui nous amène à être confiants que la population va accorder son choix en faveur de nos candidatures. Nous sommes d’ailleurs avancés dans nos activités et c’est qui justifie le fait que nous soyons tous unis pour soutenir la vision de UNIR et confier le reste du parcours entre les mains du Seigneur en vue de la victoire de notre parti.

DEDE_AHOEFA_EKOUE-2.jpg

 


 

Quels messages forts avez-vous à l’endroit du public de Lomé pour les convaincre à voter massivement pour votre liste ?

 

Mme Dédé Ahoefa Ekoué : Nous voulons porter à l’endroit du peuple togolais un message d’amour, d’union autour de notre parti UNIR. En tant que membre du parti UNIR, nous souhaitons que l’amour nous aide à vaincre la division qui règne et à faire reculer la pauvreté afin que chacun se sente vraiment bien au Togo et que des actions de développement en cours de réalisation sous l’impulsion du chef de l’Etat soient porteuses de résultats satisfaisants pour le bien être de la population. Pour y arriver, il faut que les énergies et compétences disponibles se fédèrent autour de la vision du chef de l’Etat et les idéaux nobles qui soustendent le parti UNIR. Ce qui contribuera au développement harmonieux qui prend en compte toutes les composantes de notre pays.

 


Votre mot de fin !

 

Mme Dédé Ahoefa Ekoué : Evidemment, nous voudrions dire à la population de ne pas rater l’occasion de confier ses voix à la liste UNIR Grand Lomé et d’aller voter massivement le 25 Juillet prochain pour UNIR qui est un parti de réconciliation. La réconciliation c’est la paix et avec nous sommes capables de transformer totalement ce pays comme nous l’avons déjà commencé avec les grands travaux de rénovation des infrastructures routières et de valorisation des ressources. Donc nous demandons au public de se mobiliser pour accompagner le parti UNIR qui est celui du développement. Il est question de soutenir le Chef de l’Etat dans tout ce qu’il a déjà entrepris dans l’esprit de satisfaire les besoins et les attentes des populations togolaises.

Interview réalisée par Max Dally

 

Togoportail, toute l’information à votre portée

Togoportail, site primé Meilleur Journal en ligne en 2012 au Togo

affiche_UNIR2-1-2.jpg

Advertisement