pub
Politique

Koffi Yamgnane pas d’accord de l’accord conclu entre UNIR et Opposition

Advertisement

Les élections législatives sont reportées au 25 juillet et la fin de la campagne le 23. C’est ce que les acteurs politiques du Togo ont décidé au cours d’un accord obtenu après des discussions dirigées par Nicodème Barrigah-Bénissan Evêque d’Atakpamé et Président de la Commission Vérité, Justice et Réconciliation et de l’Ambassadeur d’Allemagne au Togo, Robert Whitehead.

Mais Koffi Yamgnane, Président de  du parti Sursaut Togo’  depuis la France n’est d’accord de cet accord. Au micro de nos confrères de Radio France Internationale (RFI), il le dénonce.

 « Je ne crois pas que ce soit un bon choix. Aucune des revendications que ce Collectif défend depuis maintenant plus d’un an n’a été satisfaite. En plus, beaucoup de responsables du Collectif sont toujours en prison en dehors de ceux qu’on veut libérer. Ça, c’est la méthode du parti au pouvoir. Il lance des leurres et l’opposition s’arrête aux leurres et laisse tomber le vrai chemin. Faure comme son père veut rester au pouvoir quoi qu’il arrive (…)», a-t-il expliqué.

Curieuse réaction de la part du leader de Sursaut Togo, dont le parti n’a rien entamé comme démarche en faveur de la tenue d’un quelconque dialogue et qui a bien déposé ses dossiers de candidature sans que des pourparlers ne soit engagés entre les acteurs politiques…

La Rédaction

 

Togoportail, toute l’information à votre portée

Togoportail, site primé Meilleur Journal en ligne en 2012 au Togo

 

Advertisement