pub
Politique

Des élections sans violences et sans heurts sous la présence de la FOSEL 2013

Advertisement

Dans le cadre des élections législatives 2013 au Togo en cours de préparation, les Forces Sécurité Elections législatives (FOSEL) a été mise place le 10 avril 2013 par décret N°2013-0189/PR adopté par le conseil des ministres. C’est ainsi que ce mercredi 03 juillet 2013, le Ministère de la Sécurité et de la Protection civile en collaboration avec le HCDH a organisé une journée de sensibilisation et d’information à l’endroit des acteurs impliqués dans le processus électoral.

Placés sous le thème : « la FOSEL 2013 et la sécurisation des élections législatives du 21 Juillet 2013 », les échanges ont porté sur le rôle que chacun des acteurs doit jouer, dans le respect de la loi, pour que les élections se passent en toute sérénité et sans violence. La FOSEL a eu à présenter aux représentants de partis politiques et acteurs de société civile, le programme d’organisation durant la période électorale pour que toutes les activités du processus se déroulent sans heurt.

Selon le Colonel Yark Damehane, ministre de la Sécurité et de la Protection civile, les élections du 21 juillet prochain constituent un événement très important pour les acteurs politiques, la société civile, les professionnels des médias, les opinions nationales et internationales, les forces de défense et de sécurité. Cette période doit permettre au Togo de prouver au monde entier qu’il a atteint un degré de maturité.

Les enjeux ne sont les mêmes pour tous les acteurs, mais chacun doit jouer sa partition pour que le processus aboutisse sans violences.

En ce qui concerne la mission dévolue à la FOSEL, le ministre a révélé que les 6000 forces de sécurité formées seront au coté de la CENI et de ses démembrements, des partis politiques engagés dans la lutte pour la tenue des élections dans un climat apaisé.

Mme Igwé Olatokumbo, Représentant du HCDC, pour sa part, a réitéré le soutien de leur institution au Togo pour la réussite des élections et dans le respect des droits de l’homme. Ainsi, plusieurs observateurs nationaux coptés par le HCDH seront déployés sur le terrain pour suivre le déroulement du scrutin.

Mme la Présidente de la CENI, Angèle Aguigah n’est pas du reste. Elle a interpellé les forces de sécurité à être de leur côté pour la tenue des élections libres, démocratiques et apaisées.

Les échanges ont été très fructueux suite aux deux communications qui ont été portées à l’attention des participants.

Max Dally    

 

Togoportail, toute l’information à votre portée

Togoportail, site primé Meilleur Journal en ligne en 2012 au Togo

 

 

Advertisement