pub
Culture

129 ans de l’Amitié Germano-Togolaise : L’Ambassadeur d’Allemagne, son Excellence Joseph Weiß confère avec son Altesse le Prince Héritier Asrafo Plakoo-Mlapa de Togoville

Advertisement

La coopération entre la cité royale de Togoville et l’Allemagne se porte bien. Mieux, les perspectives entre Togoville et Berlin présagent des projets d’envergure au bénéficedes populations de Togoville…. C’est en substance ce qui ressort de l’audience que l’ambassadeur d’Allemagne au Togo, son Excellence Joseph Weiß a accordée à une délégation venue de Togoville conduite par son Altesse le Prince Héritier Asrafo Plakoo-Mlapa. C’était le 5 juillet dernier, à l’occasion des 129 ans de la signature du Traité de Protectorat entre le Roi MLAPA 1er etle Docteur, Gustav Nachtigal.

Un rappel de traits saillants de l’histoire de l’amitié entre le couple Togoville/Togo et l’Allemagne. C’est ainsi que, d’entrée, le décor fut planté par l’Ambassadeur et son Altesse, chacun de son côté. Une histoire tant joyeuse que douloureuse. Mais « l’histoire est dotée d’une dimension futuriste particulière, en ce sens qu’elle correspond parfois à l’avenir. Et c’est cette dimension de l’histoire que nous cherchons… », lance son Altesse.

Après s’être imprégné des objectifs stratégiques de la cité de Togoville de demain sur des questions telles que la réfection du Monument du centenaire de l’amitié germano-togolaise, l’aménagement de l’espace et son ouverture à une véritable industrie du tourisme, la promotion de ses services…en un mot, le développement de cette cité, l’hôte de la délégation royale de Togoville a exprimé sa disponibilité à perpétuer une coopération encore plus fructueuse, en explorant une diversité de pistes encore porteuses.


Dans le domaine des infrastructures, Togoville garde le souvenir d’une généreuse action allemande qui a consisté à financer la reconstruction du marché de la localité. 

L’un des vœux chers de l’ambassadeur, à l’adresse de ses hôtes et partant de toutes les sociétés à fort relent oral, est aussi clair que l’eau des rochers : « il faut mettre en écrit tous vos vécus quels qu’ils soient….car ils peuvent participer efficacement à des réponses aux mésententes et autres déconvenues qui déchirent nos présents. Mésententes souvent consécutives à des interprétations fausses des faits de l’histoire… » appelle, l’Ambassadeur.

L’ouvrage « La vie sociale des Guin d’Aného et de Glidji (Sud-Togo) par Diedrich Westermann » publié par les presses de l’Université de Lomé sous la Direction du Professeur Nicoué Gayibor, offert à son Altesse, est très illustratif de cet appel de M. Weiß.

Le prince, Chef de la délégation royale n’a pas caché toute sa gratitude pour l’accueil, mais aussi pour les multiples actions de l’Allemagne au Togo. Il a particulièrement formulé la demande que les 130 années de l’amitié entre le Togo et Allemagne, l’année prochaine soit culminée avec les fastes qui cadrent avec le chiffre et le double événement marquant pour l’année. 2014, étant également le centenaire de l’éclatement de la première guerre mondiale.

Il a par ailleurs souhaité que le Togo, en l’occurrence Togoville soit prise en compte dans la dimension mondiale de cette célébration, l’année prochaine. « Pour l’histoire, la Maison royale du Togo a été atrocement touchée par les affres de cette guerre. La maison royale incendiée par un détachement des forces de l’armée française. C’était dans la nuit du 8 au 9 août 1914 » rappelle son Altesse.

Pour M.Weiß, il n’y a pas de raison de manquer d’entretenir et valoriser un tel partenariat. Cela ne fait que contribuer à renforcer l’image et la crédibilité de son pays et lui donner une place de choix au sein des grandes nations, estime-t-il.

D.K.

 

Togoportail, toute l’information à votre portée

Togoportail, site primé Meilleur Journal en ligne en 2012 au Togo

 

Dieudonne_IMG.jpg

 

Advertisement