pub
Développement

La deuxième dissémination de CROP et Afrobaromètre est rendue publique ce week-end à Lomé : la corruption et la démocratie au cœur des sondages

Advertisement

Un mois après la première dissémination des données du round 5 des sondages du réseau Afrobaromètre et du Centre de Recherche et de Sondage d’Opinion (CROP), la 2ème dissémination est rendue public samedi dernier à l’auditorium de l’Université de Lomé.


Pour cette deuxième dissémination, les chercheurs ont planché les sondages sur deux thèmes majeurs notamment, la corruption des institutions et les valeurs démocratiques auprès d’un panel de 1200 togolais.

Pour la première thématique, la corruption des institutions, le directeur de CROP, Moussa Blimpo a fait savoir que « l’enquête a listé 7 institutions de la République comme la police ou l’assemblée nationale. Il n’y a aucune institution où nous avons recueilli plus d’un Togolais sur 10 déclarant qu’aucun membre ne serait impliqué dans des affaires de corruption ».

Il a déclaré que selon les résultats de l’enquête en ce qui concerne « les juges ou les magistrats, seulement 5% des Togolais pensent qu’aucun d’entre eux n’est impliqué dans des affaires de corruption contre 44% des Togolais qui pensent que la plupart des juges et magistrats sont corrompus. En ce qui concerne la police, c’est 42% des Togolais qui pensent que la plupart de ses agents seraient impliqués dans des affaires de corruption et 33% qui pensent que certains agents seraient impliqués dans des affaires de corruption  ».

Comparativement à 12 africains sondés par le réseau Afrobaromètre « ces résultats révèlent que seulement 26% des citoyens dans l’ensemble de ces 12 pays déclarent que la plupart des juges et magistrats sont corrompus. Ceci révèle une perception un peu plus favorable du système judiciaire dans d’autres pays africains comparés au Togo et au Bénin » a ajouté le directeur de CROP.

Se prononçant sur le deuxième thème, la « démocratie », la plupart de personnes interrogées par le sondage s’accordent sur « le choix libre des dirigeants et la possibilité d’exprimer de façon libre ses opinions ». 38% estiment à cet effet que c’est une démocratie avec des problèmes.


Il faut rappeler qu’Afrobaromètre est un réseau de chercheurs africains indépendants, menant une série d’enquêtes comparatives sur les opinions des Africains. Elle regroupe 36 pays dont le Togo.

Emmanuel Vitus

 

Togoportail, toute l’information à votre portée

Togoportail, site primé Meilleur Journal en ligne en 2012 au Togo

 

Advertisement