Advertisement
Politique

Dahuku PERE sur la liste de l’UNIR à Blitta : Le retour de l’enfant prodigue

L’ancien président de l’Assemblée nationale et actuel président du parti Alliance, Maurice Dahuku Péré défendra la liste de l’Union pour la République (UNIR) dans la circonscription électorale de Blitta, localité située à environ 300 km au nord de Lomé pour le compte des élections législatives du 21 juillet prochain.

Ancien membre du comité central du Rassemblement du peuple togolais (RPT), il était député pour le compte de ce parti et assuré la présidence de l’Assemblée nationale en 1994. Il était tombé en disgrâce avec le RPT pour ses idées novatrices et mis à l’écart par son parti. Il avait en effet fait des propositions à son parti allant dans le sens de sa réforme. Une occasion saisie par ses détracteurs pour le noyer auprès du  »vieux ».

Aujourd’hui, les faits semblent lui donner raison au vu des réformes profondes engagées par le RPT et qui ont conduit à sa refondation et à la création de l’UNIR.

Dahuku Péré a fait une petite expérience avec le Frac (Front Républicain pour l’Alternance et le Changement). Après l’échec de Jean-Pierre Fabre à l’élection présidentielle de 2010, il s’était résolument engagé à « verser son sang pour défendre la victoire » de ce dernier.

Cependant, s’étant rendu compte que le salut du peuple togolais n’est pas incarné par ce regroupement au vu des méthodes prônées par ses leaders, il a quitté ses camarades de lutte en 2012.

Avec l’UNIR qui incarne des idées novatrices, l’homme a été séduit. Il semble retrouver avec UNIR les idées novatrices qu’il prônait lui-même au sein du RPT. Le président de l’Alliance, bien que candidat malheureux à l’élection présidentielle de 2003, reste influent sur le plan politique et dans sa Kozah natale.

Ce n’est donc pas le fait d’un hasard si l’UNIR a fait appel à ce rénovateur pour être tête de liste à Blitta. L’heure est enfin venue pour lui de s’exprimer.

Cette ouverture du parti UNIR à d’autres entités fait partie de ses idéaux incarnés par le chef de l’Etat, Faure Gnassingbé. Le parti regroupe en son sein, outre les militants du RPT, certaines formations politiques ainsi que des personnalités et entités qui adhèrent à la nouvelle vision du président de la République. Le premier vice-président du parti, Georges Aïdam, un ancien cadre du CAR, en est une parfaite illustration. Ses collaborateurs ne s’en offusquent nullement. « La décision prise par Maurice Dahuku Péré va dans le sens de la réalisation des réformes essentielles à l’enracinement de la démocratie au Togo « , a expliqué jeudi 20 juin dernier, Ourna Gnanta, le porte-parole du parti.

L’alliance de Dahuku PERE avec l’UNIR pour la victoire aux prochaines législatives ne doit donc pas surprendre. C’est un partenariat gagnant-gagnant dans lequel les deux parties se sont engagées.

En acceptant de se présenter à ces élections sur la listes de l’UNIR, c’est un choix de la raison que cet ancien baron du RPT vient de faire. Et il a la chance d’être élu, tant le RPT avait une grande assise dans cette préfecture et le parti présidentiel devrait l’avoir davantage.

Il n’est pas exclu qu’après sa victoire, Dahuku PERE soit candidat au poste de président de l’Assemblée nationale. Au-delà de tout commentaire, toute union qui peut conduire au bien-être du Togo est la bienvenue.

Source: Chronique de la Semaine, n° 244 du 27 juin 2013