Justice

Affaire des incendies : Mohamed Loum met le pied dans les plats/ La Présidence de la république réagit

Advertisement

Les incendies qui ont ravagé les plus grands pôles économiques du Togo, les marché de Kara et d’Adawlato de Lomé en depuis d’année, font l’objet de révélations et d’accusations tout azimuts avec les réactions intempestives de Mohamed Loum qui depuis sa cellule donne des noms et des pistes. Quand à la fiabilité de ces révélations, la note n’est pas moins salée et entachée de doute. La dernière des sorties de Mohamed Loum qui va jusqu’à pointer du doigt le chef de l’Etat ’’qui a échangé avec lui au téléphone’’, selon la version d’un curieux élément sonore dont l’origine est bien douteuse, a fait réagir le service de Communication de la Présidence. A quoi joue Mohamed Loum quand il met à volonté le pied dans les plats ?

Celui-ci n’a pas hésité à annoncé depuis sa cellule, que les commanditaires des incendies sont à rechercher au sommet de l’Etat.

Pour le moment, l’enquête suit son cours et selon le Procureur de la république, les autorités judiciaires font leur travail pour conduire les recherches judiciaires à des conclusions édifiantes en toute impartialité, afin de dégager toutes les responsabilités dans cette affaire.

Suite à cette information très sensible, le patron de service de Communication de la Présidence n’a pas tardé à faire une sortie médiatique pour apporter le démenti à cette allégation contre le chef de l’Etat. Il n’a pas manqué d’inviter les professionnels de médias à gérer de telles informations sans fondement avec beaucoup plus de professionnalisme et de déontologie pour éviter de désorienter l’opinion publique sur la réalité des choses. Selon lui, il n’est aucunement bienséant qu’un organe de presse s’abrite « …derrière la liberté de presse pour servir de caisse de résonance à des mensonges aussi grossiers portant atteinte avec désinvolture à l’honneur des plus hautes autorités de l’Etat ».

« Il s’agit d’une atteinte gravement portée au respect dû aux institutions de la République… » a t-il ajouté.

Jugeant cette information émanant Mohamed Loum, principal témoin dans cette affaire des incendies, de « scénario surréaliste » et « imaginaire », le communiqué de la Présidence dénonce les divagations du détenu, dont les allégations fluctuent au gré du jour. ’’ Comment peut-on imaginer qu’en un seul instant, il peut arriver au président de la République de penser à contacter un individu accusé et écroué dans une affaire si grave des incendiesJe ne vois pas le premier citoyen du pays communiquer à plusieurs reprises au téléphone avec le détenu Loum...’’, a affirmé M. Pétchézi Cléo lors de ses sorties sur les médias privés que publics au cours de cette semaine.

Quant à la conduite de l’enquête proprement dite de cette affaire des incendies, les experts français et israéliens ont été mandatés par le gouvernement du Togo pour faire la lumière sur ces malheureux événements qui ont eu lieu en début d’année à Kara et à Lomé. Le procureur de la République a apporté il y a quelques semaines des précisions en indiquant que les deux rapports confirmaient la piste criminelle. Reste à savoir qui sont les instigateurs de cet acte criminel. Pour le moment, les premières pistes explorées ont permis d’interpeller un certain nombre d’acteurs dont l’essentiel milite au sein de l’opposition et qui sont gardés par la gendarmerie.

La Rédaction

 

Togoportail, toute l’information à votre portée

Togoportail, site primé Meilleur Journal en ligne en 2012 au Togo

Advertisement